Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'amour, ça me fait rire !

L'amour, ça me fait rire !

Alors là, je commence la journée en me bidonnant sévère. Par l'intermédiaire de Sainte Babouche, je tombe sur le blog d'une certaine Macachewallou qui apparemment fait des visites régulières et d'une discrétion parfaite en ces lieux de perdition, qu'elle...

Lire la suite

De pronfundis, morpionibus...

De pronfundis, morpionibus...

C'est bizarre cette affaire de la mort de M. Jackson. C'est énorme. C'est qu'il a marqué des générations, tout de même. Mais j'ai raté l'affaire. La dernière fois qu'une « idole » est morte, une grosse, une très grosse, c'était il y a longtemps, j'étais...

Lire la suite

C'est Kir qui va être content ?

C'est Kir qui va être content ?

Ca y est, elle est repartie ! Je cite : Salut la compagnie, Les cordes vocales de Cassis de nouveau opérationnelles, les concerts de votre groupe préféré peuvent reprendre en douceur. Rendez-vous donc le mardi 30 juin à partir de 21h30 au Limonaire (18...

Lire la suite

Petits mots

Petits mots

Bribes de dialogues entendus au cours des 15 jours passés avec Mac, dans différentes circonstances (fêtes, fêtes et même fêtes). . Je vous présente Danielle, c'est ma dernière amie. . Pourquoi, t'arrêtes après, elle t'a dégoûté définitivement ? . Ca y...

Lire la suite

Bloody Lilith, fucking sales !

Bloody Lilith, fucking sales !

Ce soir, je vais enfiler une nuisette de bure qui gratte les miches et je me flagellerai sévèrement avec une gerbe d'orties. J'ai déconné dans les longues largeurs. Ça avait pourtant bien commencé. N'ayant pas d'engagement professionnel, je me suis mise...

Lire la suite

Rhhhaaa... lovely !

Rhhhaaa... lovely !

Ne sachant rien refuser à M'âme Betty, que je ne connais point personnellement mais dont les écrits laissent transparaître une dame selon mon goût, et god knows que j'ai le goût bon, je me plie à l'exercice intitulé « Amélie Poulain », trois petits plaisirs...

Lire la suite

Ma nuit avec Charles-Hédiard

Ma nuit avec Charles-Hédiard

La nuit s'avance et les ombres envahissent le camping. La touffeur du mois d'aout et la haute teneur en alcool du pastaga de l'apéro ont laissé Charles Hédiard sur le flanc. Il repose là, sur sa chaise longue en plastique siglée Conforama. Un bob perché...

Lire la suite