Zut, j'ai encore raté ma vie !

Publié le par CHOU

Mon grand âge et mon désintérêt coupable pour toute une partie de la culture actuelle font que j'ai des métros de retard, des toiles d'araignée sous les bras, et les tympans en tire-bouchon.

Ainsi, jusqu'à ce matin, j'ignorais le sens du mot SWAG. Jamais entendu parler. HIPSTER je maîtrise, IT MACHIN et IT TRUC, comme qui rigole, mais SWAG ?

images-copie-8.jpg

C'est grâce à un article particulièrement con de ELLE que je suis tombée dessus, article qui constate que tu es une cloche, patate, si tu n'as pas encore donné dans le frifri, trouvé ta joie dans la cagette à cresson, à 40 balais.

Voir l'image sur Twitter

Outre le ridicule absolu de cette affirmation, on note que la sexualité est considérée, à l'instar d'un sac à main ou d'une paire de pompes, comme un phénomène de mode. Le IT CUL, en quelque sorte. Tu aimes les bucherons hyper virils, c'est ringard, les mâles fougueux, c'est la loûûûûze ! Force-toi un peu et viole ta bignole* si tu veux être branchaga et surtout acquérir auprès de tes amis "une énorme crédibilité SWAG". 

Sans compter qu'après lui avoir copieusement astiqué l'abricot, tu pourras avec Madame Crapus échanger des "beauty tips de vernis", si c'est pas une "perspective girly exaltante" ! Méfiance toutefois, l'échange de tips avec du poil entre les dents est très moyennement IT GIRLY.

Il ne te restera plus qu'à te débrouiller ensuite pour décrocher une Rolex avant la cinquantaine, et ta crédibilité SWAG est définitivement assurée.

SWAG, j'y viens enfin, étant ce petit je ne sais quoi qui fait de toi un être unique, une personnalité incontournable. A employer comme substantif ou adjectif, ou à proscrire, au choix.

2342concierge_annees_70.jpg

* Bignole, Coco, c'est concierge...

Publié dans Ta mère en tongs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Faut reconnaître qu'elle donne envie de swagger, la bignole ;)<br />
Répondre
C
<br /> <br /> C'est un modèle vintage qu'on trouve très rarement de nos jours...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> tout cela doit être très parisien , non ? ça ne semble pas être arrivé en province ... en tout cas en Alsace<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Allons allons, vous avez bien Elle en Alsace ! <br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Tu maîtrises bien plus de vocabulaire que moi... :)))<br /> <br /> <br /> Sinon rien de nouveau sous le soleil ,sauf pour ceux qui pensent être à la pointe de la mode en ayant inventé les idées top du siècle, au niveau mot du moins...<br /> <br /> <br /> En te lisant , j'étais en train de penser à ça  http://mediathecaire.wordpress.com/2009/11/06/zazou-ou-etre-swing-sous-loccupation/<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Vachement intéressant cet article ! Je l'ai lu avec grand plaisir. Ca m'a fait penser à ça...<br /> <br /> <br /> http://www.youtube.com/watch?v=86MnpJ40Kwk<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> @Coco : Ah non alors ! Plutôt me faire enc...<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Robert Crapus est très bel homme, tu ne sais pas ce que tu rates !<br /> <br /> <br /> <br />
R
<br /> Le mot SWAG vient d'un mouvement gay des USA dans les années 60 qui veut dire "Secretely We Are Gay."<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Je pense qu'ils ont simplement détourné un mot qui existait depuis fort longtemps... regarde cette explication :<br /> <br /> <br /> Il y a quelques jours, une rumeur s'est mise à circuler sur Twitter autour de l'étymologie du mot swag. L'adjectif serait en fait un acronyme lié à un mouvement homosexuel américain du<br /> siècle dernier, dans lequel ses membres taguaient "Secretly We Are Gay" sur les murs de San Francisco. Aucune source ne corroborant cette information, mieux vaut la prendre avec des<br /> pincettes. Chez Brain, on a une autre explication.<br />  <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> "Avoir du swag" est intraduisible de façon littérale. Selon le Urban Dictionnary, il s'agirait d'avoir une personnalité ou un style unique, qui permet à son possesseur de se distinguer des autres. Disons, pour faire simple qu'il s'agit d'un<br /> "truc en plus". Attention tout de même : pour qu'on le remarque, il faut laisser le naturel prendre le dessus et ne pas forcer la chose. "Swag" aurait fait sa première apparition au début du<br /> XVIIème siècle dans Songes d'une Nuit d'Eté de William Shakespeare. Il s'y montre sous sa forme longue, "swagger", un verbe signifiant "se la raconter" (au sens large). De<br /> Shakespeare à Justin Bieber, il n'y a qu'un pas, ou plutôt une<br /> chanson.<br /> <br /> <br /> <br />