Veronika Jung

Publié le par CHOU

C'est beau dommage ! J'ai trouvé la psy de ma vie, et pourtant je ne pourrai jamais la consulter.
Ca ne m'empêchera pas de lui raconter ma vie, et elle la sienne, ce qui est moins courant dans l'exercice de la profession sus-nommée.
Punaise ! Veronika Jung est devenue psy ! J'en reviens pas. Je ne l'avais pas vue depuis 40 ans, sauf une très brève rencontre au coin d'une rue il y a plus de 20 ans.
180px-Jung-child.jpgVeronika Jung. Ma meilleure amie du CM1 jusqu'en 5ème, la seule.
Je l'ai retrouvée grâce, ou plutôt à cause, d'une boulette sur ce blog. Il y a tant de boulettes en ces lieux que je songe me débaptiser. Adios Prise de Chou, bonjour Couscous Royal.
Je racontais quelques souvenirs d'enfance avec photos, et j'ai mentionné son nom. En toutes lettres. Toc. Carrément. Faut dire qu'elle était si loin dans ma vie que je doutais presque de sa réalité actuelle. Comment c'est con, ce que je viens de dire ? Mais absolument ! C'est débile. La preuve est que quelques jours après l'article, je reçois un message sur Facebook m'enjoignant de contacter V. Jung (non, c'est pas son nom, on m'aura pas deux fois sur la même boulette !), qu'elle a vu son blase in extenso sur mon blog et qu'elle me prie de l'appeler illico au numéro 01...
J'appelle, pas très fière. Je tombe sur une voix qui ne m'évoque rien. Une voix forte, droite, adulte (en même temps, c'est un peu normal, à son âge). Mais la conversation est agréable. Je revois très bien son visage, mais c'est le visage d'une fille de 14 ans. On en a 54 toutes les deux.
200px-Jung_1910-crop.jpgRendez-vous un lundi midi. Son cabinet est situé à une cinquantaine de mètres de chez ma cousine Germaine. Si ça se trouve, elles se croisent depuis des années dans la rue... étrange.
Et puis je sonne, et puis elle descend, et puis je la,revois, Veronika Jung ! Ma seule copine d'enfance.
On allait au ciné club de l'Alcazar les jeudis après-midi voir des films de cape et d'épée, qu'on rejouait après le goûter, des merdes, hein, avec Gérard Barray. On s'écrivait avec des codes super compliqués qu'on avait pompés dans Jules Verne, avec des grilles à trous qu'il fallait tourner dans un sens, puis deux fois dans l'autre, etc. On compulsait la liste des livres de poche sur le catalogue pour cocher ceux qu'on avait lus. On voulait TOUS les lire. Je me suis fait mordre pour la défendre contre une fille dans la cour en CM2 qui l'avait traitée de patate pourrie. J'ai pompé sur elle en latin, en 6ème...
Elle n'a pas changé.
OK, c'est débile, bien sûr qu'elle a changé. Mais non. Pas tant que ça. Je l'aurais reconnue immédiatement. A la seconde. Veronika ! La même, toujours grande, toujours droite, directe, sans fioritures, un espèce d'alter égo mieux réussi.
180px-Carl_Gustav_Jung_1922.jpgJ'ai compris en parlant avec elle pourquoi nous nous étions rapprochées alors.
Même histoire dans des milieux différents. Mère froide souhaite fils. Fille naît. Déception amère. Dans mon cas, l'histoire s'arrête là et Mère a dû se contenter de ce qu'elle avait pondu et m'a donc élevée comme on élève un garçon, dans le cas de Veronika ce fut plus hard, car Mère produisit un garçon quelques années plus tard. Mère considéra Veronika comme entité négligeable.
Pas étonnant que nous nous soyons trouvées, si jeunes, et si proches, sans rien savoir de Freud... ou de Jung !


Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> ah oui le macaron , très fort, très haut !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> On touche au sommet !!!<br /> <br /> <br />
M
<br /> Y a que les montagnes qui se rencontrent pas... quoique qu'avec Jung frau c'était pas gagné d'avance !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Alors là... très fort !!! <br /> <br /> <br />
S
<br /> C'est juste génial... Une amie de 40 ans alors !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Le privilège de l'âge, en quelque sorte !<br /> <br /> <br />
C
<br /> ah oui c'est beau comme... un camion (et je pèse mes mots, un camion c'est très très beau  et plein d'enjoliveurs et de recoins exotiques...) cette histoire de retrouvailles ! zetes belles !!<br /> et puis moi j'adore les histoires des autres ; c'est comme des nouvelles  ou...des cartes postales..<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Elle vient de loin, la carte postale... 40 ans en arrière !<br /> <br /> <br />
T
<br /> Chouette, un article tout comme j'aime...<br /> <br /> ;o) Merci Chou !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Oh ben je t'en prie, Dame Taz... <br /> <br /> <br />