Plus dure la vie !

Publié le par CHOU

J'ai pas envie d'être indécente à raconter ma petite misère de merde que je me suis coupé le doigt profond avec un verre et que j'ai du aller aux urgences (ohhhhhhhh la pauvre !) et que c'était plus chiant que des points de sutures rapport à un tendon touché qu'il fallait opérer pour de vrai (rhoooo re-la pauvre) et que ce matin c'était tellement la misère que j'ai dû me réveiller dès potron minet après une nuit à souffrir du doigt et que mon mec il s'est levé au radar coiffé comme Woodywood Pecker pour aller déjeuner tout seul vu que j'avais même pas le droit d'avaler un verre d'eau !

Y'a plus dure la vie !

Glauques et un peu mutiques on va dire, nous avons rallié la capitale départementale, Vannes, ou Blagues, ou Billevesées, selon notre humeur...  là c'était plutôt Chiottes, et sa pimpante clinique Océane. Tout est bon dans la région pour vendre l'environnement aquatique, fort présent dans le paysage il faut bien le dire.

Accueil infirmiéral fort aimable. On se gausse de ma mésaventure de vaisselle avec candeur et gloussements, qui hélas se reproduiront si souvent dans la journée que mes gloussements personnels auront une lourde tendance à se transformer en râles mugissants.

On me prie de me désaper total et de me doucher avec un produit infect qui désinfecte, soit. Ma main droite étant immouillable avant opération, on me fournit aimablement un sac poubelle qu'on me noue autour du poignet. Top chic, top tendance, efficace en tous cas.

Surgit le pote de l'ourse Canelle, la réimplantée des Pyrénées. Massif, velu, bras puissants, l'oeil bleu et perçant, la voix rogue et vêtu d'un uniforme bleu layette en papier mâché fort seyant.

- Je suis l'anesthésiste. Alors... on sait pas faire la vaisselle ?

bloc2.jpg

 

Je continue demain. Agna bobo et agna marre. Agna prendre ses médocs et roupiller un bon coup !

 

 

Ma musique de Pâques... Jésus me connaît, et il sait que j'ai raison !

Publié dans Ta mère en tongs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Oui on peut trouver pire, mais ce n'est pas une raison pour s'empêcher d'ouvrir les vannes.<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ouvrir les vannes à Vannes, c'est un peu comme Amis à Miami...<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Comment !? Anesthésiée par un Yéti ?<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Oui, un genre de yéti rigolard !<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Oh, ben merde, j'arrive après la bataille. Fais toi dorloter et repose toi pour te remettre de toutes ces émotions. Bon rétablissement.<br />
Répondre
C
<br /> <br /> A J + 3, tout va beaucoup mieux !<br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> Je compatis de tout mon coeur et souhaite que tu ne souffres plus... mais en même temps te lire est succulent... <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Autant rire des petits malheurs...<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Et pis... et pis c'est pas tout ça mais on peu se faire "achement mal avec un clavier... se blesser, se couper à l'extrème limite s'électrocuter avec un clavier ce serait con... se cogner le<br /> commentaire lourdingue "Alors... on sait pas taper sur son clavier..." ce serait con...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bleck<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Moi je joue du clavier debout, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup ! <br /> <br /> <br /> <br />