Papa

Publié le par CHOU

- Allo Dani ?

- Oui, papa, bonsoir.

- Quel âge tu as maintenant ?

- Ben, 57 en janvier...

- 57. Putain. 57 !

- Oui, 57. C'est tellement lointain que je suppose que tu ne te souviens plus de rien !

- Tu rigoles, ou quoi ! Je m'en souviens comme si c'était hier. Je suis arrivé à la maternité avec ton grand-père. C'était à Vincennes. Ta grand-mère était avec Michelle. Elle allait pas bien ta mère. Elle était pâle et... pas bien. Elle voulait un garçon, moi je m'en foutais. Quand je t'ai vue, j'ai su que tu étais l'être humain que j'aimerais le plus au monde. Enfin c'est pas que j'aimais pas ta mère, hein... alors, j'ai fondu en larmes comme un con. Ton grand-père, il m'a dit  "allez, un mec ça pleure pas, on va fêter ça" et on a laissé les femmes et toi et on est allé au café d'en bas et on a bu trop de coups, et j'ai pleuré toute la soirée, parce que... ho, putain... allez, bonsoir.

CLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> La prochaine fois, si t'arrives à en placer une avant qu'il ne te fasse pleurer, donne lui le bonjour de ma part !<br />
Répondre
O
<br /> Il pourrait presque être mon grand père (et tout le monde sait à quel point un grand père est irremplacable enfin pour moi) (mais naturellement ce n'est pas possible tu es trop jeune pour être ma<br /> mère) (je m'enfonce) tout ça pour dire qu'il me plait bien le paternel, je l'ai déjà dit et je le répète. Je t'aime bien,paternel de chou.<br />
Répondre
L
<br /> Comment, tu n'es pas encore célèbre ? Avec cette centaine de lecteurs fidèles que tu fais rire et sourire si souvent avec tes anecdotes foudroyantes ? Je suis étonnée... Mais ton père lui n'a<br /> aucun doute sur ta renommée, c'est certain ! <br />
Répondre
C
<br /> Ouais, y'a du lourd pour tout le monde, là, hein... <br /> <br /> <br /> Mon père me faisait honte quand j'étais petite et ado. Le genre à montrer ses sentiments, son émotion, à causer à tout le monde, juste pour la chaleur de l'humanité. La honte que j'avais... et la<br /> honte à penser à la honte que j'avais, aujourd'hui ! Je suis tellement fière de mon paternel, tellement fière d'être sa fille, de ce fils d'une bretonne illettrée et d'un pêcheur mort en mer à 40<br /> balais.<br /> <br /> <br /> Je ne suis pas certaine de leur avoir rendu grâce, je n'ai rien fait de grand ni de beau, mais j'espère être digne.<br />
Répondre
L
<br /> Alors moi, je devais porter le prénom de mon père, mais... j'étais une fille, alors ça a été la version fille. Et ma mère a failli mourir en me faisant voir le jour... Tout faux ! <br />
Répondre