Moi, je cultive mes potes âgés !

Publié le par CHOU

 

Poursuivons dans le mot senior. On ne dit ni âgé ni vieux, on est politiquement correct avec nos amis les mots, et je souhaite faire de ce blog un havre de paix et de délicate culture.

kate1005.jpg

Adieu les agaceries stériles, les critiques acerbes et les charges sabre au clair, dorénavant, je ne suis qu'amour, douceur et convivialité, aimable comme une soirée près de l'âtre à siroter du Earl Grey en caressant un lévrier afghan à poils longs. Ceux à qui ça déplaît, qu'ils le disent, ils auront ma giroflée à 5 branches au travers du groin avant d'avoir eu le temps de dire potron.

Alors aujourd'hui, gents damoiseaux et gracieuses fumelles, je vais vous esbaubir la rate avec des histoires royales, et plus précisément les billevesées de Riton IV, qui dès sa naissance fut à l'origine d'une expression dont l'orthographe dérapa au fil du temps.

HenriIV.jpg

Riton IV naît à Pau et sa maman, Jeanne d'Albret, nous le pond avec une facilité déconcertante, alors que les accouchements étaient plutôt dangereux à l'époque, pour la mère comme pour l'enfant. Le bruit court immédiatement dans toute la Navarre que « Le Roi est né en deux coups de cul, hier à Pau »

Joli, non !

420px-Fouquet_et_henri_IV.jpg

Plus tard, devenu catholique et roi de France, Riton pérore dans un langage plus fleuri que le balcon de ma voisine du dessus. C'est une grande gueule, il pue, il est moche comme ma voisine du dessus, il baise à rouilles cabattues, et blasphème éhontément.

tab.jpg

« Je renie Dieu ! » braille-t-il à tous vents. Son confesseur, l'abbé Coton, en prend vivement ombrage et supplie son souverain de bien vouloir, au moins, remplacer le nom du Seigneur par le sien. Riton, pas basse curne sur ce coup là, accepte. Dorénavant, on l'entendra brailler « Je renie Coton ! », ce qui, avec son accent à la noix, se transforme en « Jarnicoton ».

Ceux qui pensent pouvoir mettre « Cornegidouille » sur le dos de Riton IV ont tort. Il s'agit là d'un autre roi...

ubu1.png

Je deviens tellement potronturelle en ces pages que je songe à modifier mon nom de blog. Pourquoi pas « Anecdotes piquantes et révélations linguistiques » ou un truc simple et sans chichi dans le genre ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Ca te la coupe, hein, le peau rouge !!! <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Ventre-seins gris!!!! comme on disait dans l'entourage de Sa Coincéeduc Qouine Victoria!! (traduction approximative).<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Prof d'histoire...t'as raté, quelque chose me dit que les gamins auraient adoré...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ha non, tu vas pas t'y mettre aussi ! Depuis 50 ans que mon père veut que je sois prof ! <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> tu as du avoir 16 en histoire au bac!<br /> <br /> <br /> on ne se moque pas des personnes agées qui sont vieilles stp<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Heu, je sais plus bien combien j'ai eu à vrai dire. Je me souviens de 12 en maths, un miracle vu que j'avais plafonné à 6 toute l'année, et 19 en anglais, parce que le mec m'a dit, je ne peux pas<br /> vous mettre 20, ça ferait louche.<br /> <br /> <br /> Mais tout ça c'est de l'histoire ancienne, vieille, âgée ! <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Enfin ! Ce blog devient décent et fréquentable. Enfin des propos qui ont de la teneur, cornegidouille ! Et puisque tu évoques A.Jarry, souvenons-nous qu'il a dit : "...l'oubli est la condition<br /> indispensable de la mémoire...".<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Drôle de pélerin, ce Jarry !<br /> <br /> <br /> <br />