La vie sexuelle de Roger Michu.

Publié le par CHOU

Précisions sur la polémique générée par l'article de Monsieur +

 

Vous avez un voisin sympa : Roger Michu.

Un type entre deux âges, un peu rond, serviable et souriant, intelligent aussi.

Vous êtes loin d'être intimes, mais il vous arrive de deviser aimablement dans l'escalier et vous videz de conserve un godet avec plaisir lors de la fête des voisins.

Depuis peu, Roger Michu a rencontré une demoiselle. Au fil des semaines, l'affaire a pris de l'ampleur et de la profondeur. Il vous en dit quelques mots quand vous croisez son chemin et, franchement, son bonheur vous fait plaisir, et vous donne le sourire pour les quelques minutes qui suivent votre conversation.

Puis vous oubliez et passez à autre chose, parce que vous aimez bien Roger Michu, mais vous n'êtes pas des amis intimes.

Un jour, il vous alpalgue dans la cage d'escaliers et vous raconte comment il a entrepris Momone, sa copine, comment elle lui a caressé l'entre-deux avec des bas résilles et le flot de sperme qu'il a déversé subséquemment.

Vous êtes un peu surprise, votre habituel sourire se fige, vous lancez une plaisanterie pour dissiper le malaise, et vous oubliez le tout au bout de quelques minutes, parce que vous avez autre chose à penser, et que Roger Michu n'est qu'un voisin sympathique, pas un ami intime.

Quelques jours plus tard, il vous croise et vous propose de venir regarder par le trou de sa serrure à 19h30, pour voir la façon dont il va embrasser voracement Momone, puis lui caresser le cou avec son nez, et la trousser contre le buffet Henri II.

Vous lui dites "non merci". Non que vous soyez contre le troussage sur buffet, voire le cul sur la commode, non que vous soyez coincebarre au dernier degré et que vous réprouviez quelconque pratique sexuelle entre deux adultes consentants, même trois ou quatre, tiens... non.

Vous n'aimez pas qu'on vous fasse courber l'échine pour regarder par un trou de serrure. Vous n'aimez pas ce rôle de voyeuse qu'on vous impose.

Vous aimez bien Roger Michu, mais vous n'avez aucune envie de le voir copuler avec Momone.

Décrire des caresses précises, pourquoi faire ?

Quel est l'effet recherché sur le lecteur ?

L'émoustiller ? C'est raté de chez raté. Ca vous exciterait de voir votre voisin lambda ramomoner ? Moi pas.

Lui montrer combien on est content la queue au vent et qu'on est en pleine possession de son service trois pièces ? C'est bien, mais vous n'êtes pas toubib.

Faut-il applaudir en cadence ? Crier des encouragements comme lors une course hippique ? "Vas-y Roger, tu y es presque ! Sors la cravache !"

Monsieur Michu peut hurler son amour et le chanter sur tous les tons, c'est sympa. Le décrire précisément, même avec un lyrisme de pacotille, c'est inviter brusquement le lecteur à mettre le nez dans ses parties intimes, et le lecteur a le droit de refuser.

J'espère être moins absconse avec cette réponse.

Les commentaires pro domo de l'article en cause montrent que la majorité des lecteurs passent totalement à côté de cette simple constatation :

Ce ne sont pas les faits qui choquent, mais ce brutal étalage de bidoche qui fait de nous des voyeurs.

Je n'ai rien contre les zigounettes, bien au contraire, mais quand dans la rue un exhibitionniste ouvre son imper devant moi, ça m'emmerde.

Une autre lectrice a laissé entendre que celles qui désaprouvaient étaient simplement jalouses.

C'est d'une telle bêtise que je ne m'étendrai pas sur cet argument bas de gamme. Personnellement, je n'ai jamais eu envie de forniquer avec Roger Michu, il n'est apparu dans aucun de mes fantasmes, et j'ai ce qu'il faut sous ma couette, merci.

Quant à l'engouffreur de vents, au vétuste de la veste, qu'il continue à nager au long cours dans l'océan de son amertume et qu'il la boucle une bonne fois pour toutes. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Je n'avais pas fait le rapprochement avec l'accusatrice... On peut se tromper ! Ca n'est qu'un petit moment de honte à passer et ça passe !<br />
Répondre
C
<br /> Je ne me préoccupe plus guère de gros Tutulle.<br /> <br /> <br /> Ce n'est pas lui qui me harcelait, je me suis excusée d'avoir pu le penser. Point barre. <br /> <br /> <br /> <br /> Il s'est fait jeter de chez Coco, de chez Solange, de chez Mac et de chez moi parce qu'il faiche dans les grandes largeurs, qu'il vive sa vie avec sa copine (on se saura jamais si sa copine est<br /> sa main droite, mais on s'en talque un peu) et oublions.<br /> <br /> <br /> <br /> Il est tellement oubliable ! <br />
Répondre
E
<br /> http://tinyurl.com/q6ze6uk<br />
Répondre
C
<br /> <br />
Répondre
E
<br /> http://1671137.fr/blog/2013/08/28/message-rendu/<br />
Répondre