La vague sombre - 4

Publié le par CHOU

Marianne est dans le lit, les bras en croix, les larmes coulent toujours, la vague est retombée. Ne restent plus que la douleur et la jalousie féroce qui la dévore maintenant.
Quand Pierre lui faisait "l'amour", elle ne ressentait rien, mais imaginait Marc avec la script. Elle avait la bande son. Bande. Son. les soupirs, les gémissements, les bruits du corps qui sont ridicules quand ils sont vains, creux, organiques, juste libératoires.

Elle est belle cette fille ? Comment elle s'appelle ? Quel âge elle a ?

Marianne n'a même pas un soupçon de culpabilité vis à vis de Pierre. Elle s'est servie de lui pour faire "1 à 1 - balle au centre". Servie de lui, mais bon, il en a profité, mal, mais profité quand même. Elle n'est pas loin de penser que tous les mecs sont des bites ambulantes et que rien n'est sacré pour eux.

Elle refuse de penser aux serments, aux fusionnages post coïtum, aux regards pourtant si clairs et si émus. Marc ? Pauvre mec !

C'est de la merde tout ça.

Elle n'arrive pas à dormir. Il est 3 heures du matin maintenant, et elle ne dort toujours pas. Alors elle fait sa valise. 

Elle se sent froide et déterminée. Sa valise bouclée, elle part.

gare.jpg

Publié dans FRIENDS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Il y a des trains à cette heure-là pour le Périgord ?<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Tu bosses à la SNCF ?<br /> <br /> <br /> <br />
@
<br /> Tout le monde en fait des conneries, à part le Pape peut-ètre... bon, non, c'est un mauvais exemple...<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Le Pape ne fait pas de conneries, il fait des bulles !<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> On a tous fait ça au moins une fois, non ? Un truc compulsif et hyper con, pire que le mal, qu'on sait bien que c'est nul et inutile mais qu'on le fait quand même...<br /> <br /> <br /> Si on faisait toujours ce qui est bon pour soi, la vie serait chiantesque un peu aussi, non ??? Enfin moi, j'dis ça...<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Certes, mais là, elle va fort dans le n'importe quoi !<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> @ Zède : Et sous le coup de la peur, faut-il en prendre, des décisions ? <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Le truc, c'est qu'en fait, elle ne maîtrise rien, elle pense prendre des décisions, mais ses tripes dirigent à la place de sa tête. Très con et très mauvais...<br /> <br /> <br /> <br />
Z
<br /> Je trouve ça un peu triste.<br /> <br /> <br /> Il ne faut jamais prendre des décisions sous le coup d'une déception. Il faut se laisser du temps. Elle aurait dû se laisser le temps, ne pas sortir ce soir là, en parler avec Marc à son retour<br /> (puis l'autre femme, ce n'était, semble-t-il, qu'une histoire lors d'une soirée festive, rien quoi).<br /> <br /> <br /> Enfin Marc est tout de même un gros con d'avoir raconté ça, surtout au téléphone. Quelles ont été ses raisons ?<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ils s'étaient juré de tout se dire... seulement, Marc est un peu un bourrin et la subtilité et la psychologie ne sont pas son fort.<br /> <br /> <br /> <br />