Je ponce, donc j'enduis

Publié le par CHOU

J'ai pris une semaine off Paris pour bosser avec mon chef de chantier dans notre nouveau fief Sarzotin.

b.jpg

Jusqu'à ce jour, je n'avais jamais vraiment bricolé.

Monex était très du genre "Laisse, Suzanne, c'est un travail d'homme !", que l'on pouvait traduire par "Elle va encore me saloper le boulot, je préfère faire tout seul".

br.jpg

Mais là... c'est ma première maison, il ne sera pas dit que je n'ai rien glandé à part coudre les rideaux et autres tâches typiquement gonzesques.

Je fais le bon petit soldat. Je fais ce que mon führer de vivre me dit de faire, et je le fais du mieux possible. Et... j'aime ça.
Enfin poncer... moyen. Mais enduire ! J'adore.

Bientôt la peinture !

bre.JPG

Aujourd'hui, Monsieur Trovadec pose la cuisine. Il travaille avec sa fille (une vingtaine d'années à tout péter). J'ai hâte !

Je suis fascinée de voir combien les gens sont "bien", ici. Des mecs et des femmes pas très bavards, un peu rudes. L'oeil bleu qui te regarde droit.

bret.JPG

Je n'en reviens pas encore de tout ce qu'on nous a donné, prété, accordé...

La poissonnière d'Arzon, chez qui j'achetais une poignée de crevettes par semaine, a fourni, entièrement gratos, moult sacs de glace pour notre mariage.

Notre premier déménagement  : plein de bras virils et une camionnette pour la journée.

Les artisans pour la maison : honnêtes, sérieux, sympas, bosseurs, et même pas chers.

breta.jpg

C'est à se demander si notre réputation de pays pourri ne serait pas usurpée.

Un bémol. Pas de troquet sympa dans notre nouvelle ville.

On a testé "Chez Trombine et Mamelle". Le café est à 1,20 euros en salle et très bon, mais l'ambiance, c'est pas le Green... et puis ils ne font pas de Leffe. C'est nul.

Ah oui ! Pourquoi Trombine et Mamelle ?

bretonne.jpg

Parce que le patron (40 ans environ) a une tronche indéterminée dont la géographie est bordée de façon aléatoire par une pilosité délétère. On ne sait où la barbe commence et manque de peu de rejoindre la moustache... ou les favoris... c'est terra incognita niveau capillaire.

Quant à Madame, c'est à sa taille de bonnet que son surnom prend sa source. Un bon 100 D ou E, moulé dans un chemisier blanc stretch tel un camembert à la louche.

A part ça, ils sont cools.

Je suis off cet aprèm, faut que je couse, j'ai une expo chapeau en rentrant à Paris. Tcho !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> moi c'est en touraine que j'ai trouvé tout cela , qu'est ce que l'on est bien quand on y vient dans nos belles contrées de france .......un indice pour mon prénom: cathe.... ou catou<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Hello Catherine ! (je suis super futée, non !)<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Moi j'épanche, donc je tombe<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Moi, je punch, donc je ris.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Moi je ponce, donc je Pilate.<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Moi j'épouse, donc jésuite.<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Moi, je pionce donc j'grossis...<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Et hop, c'est parti !<br /> <br /> <br /> Et bien moi je pisse, donc j'essuie...<br /> <br /> <br /> Pffff ! <br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> - Le titre... Superbe ton titre ! Voilà un titre de billet qu'à de la gueule, le billet n'est pas mal quelques photographies, des circonstances bien énoncées, plusieurs avis perso, on ressent le<br /> plaisir dans des choix de vie ok... Mais le titre du billet, un must.<br /> <br /> <br /> Superbe ton titre, Bleck<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Heu... t'as fumé un truc chelou, cousin ???<br /> <br /> <br /> <br />