The dark side of the mood

Publié le par CHOU

Chez moi, c'est pas comme j'aimerais que ça soit. C'est même outrageusement différent.

Je ne suis pas une femme d'intérieur, pas une accrofolle de l'aspiro et de la nénette à encaustique. Ca laisse souvent à désirer.

Pourtant, j'aime bien quand c'est propre, et grand et plutôt vide.

J'avais tout ce que j'aimais dans mon ancien appartement, dans le 18ème. D'abord parce que c'était un appartement ancien, du coup.

C'était haut de plaftard, parquet joli du plancher, il y avait des moulures art déco en haut, des cheminées en marbre avec d'immenses miroirs dessus. On avait peint tout ça tout en blanc et il n'y avait pas beaucoup de meubles.

Le séjour faisait 40m2, il y avait une table et des chaises dans un coin et puis un canapé, des fauteuils et une table basse de l'autre côté. Des bibliothèques, des rangements de disques (beaucoup, beaucoup de disques et de livres), de grosses enceintes acoustiques, du bon matos son, une télé près du sofa et basta. Des tas de plantes vertes, aussi. Mais pas un bibelot. J'ai horreur des bibelots.

Pendant des années, il y a eu des nains qui apprenaient à marcher et qui se viandaient sur le parquet, des rires de gamins et du bonheur tout chaud.

Il y a eu des fêtes, souvent, où l'on poussait le peu de meubles dans un coin, on faisait un gros buffet sur lequel je travaillais deux jours, j'appelais Allo Glaçons et on remplissait la baignoire de glace, et 40 pékins déboulaient Bd Barbès et c'était bien...

Bon. Tout a une fin. Me voilà en banlieue dans un immeuble des années 60. Standing, hein, je me plains pas, j'aurais pu finir dans un HLM gravos dans le 9.3, comme je suis partie avec ma non-bite et mon non-couteau, j'ai récupéré les vieilles affaires de mes parents, et je les en remercie. Mais je déteste les chaises sur lesquelles je pose mes fesses quotidiennement, la table sur laquelle je mange, le tapis sur lequel je marche. J'ai changé tout ce que j'ai pu, arraché du papier peint, du lino, une amie m'a filé un canapé moins pourri que celui dont j'avais hérité, Lancelot le Divin m'a récupéré une table basse pas trop naze dans la rue (un bon tiers de mes nouveaux meubles = récup). Je suis chez moi, mais ça ne ressemble pas à chez moi tout à fait.

Encore un effort, sans doute. Encore un coup de fric, surtout. On en revient toujours là. Pfff...

 


Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Un carton chauffé alors ?<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Avec nous deux dedans... à blanc ! <br /> <br /> <br />
D
<br /> Peut-être<br /> Sans doute, même<br /> Mais quand on vient chez toi, on est tip top accueilli et on mange divinement bien...<br />  <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Il est mignon, Dudsou... allez va faire ta valise, saleté (non je ne suis pas jalouse, pas du tout du tout) <br /> <br /> <br />
M
<br /> Très joli post.<br /> Mais comme je suis rabat-joie, je ne retiens qu'une chose :<br /> Putain la baignoire pleine de glaçons, comment c'est trop la classe !!!!<br /> "Tu fais pipi là?? JBon je rentre quand même, faut que je me serve un verre de champ'".<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Mais ma Morue, c'était tellement classe que les wawas n'étaient PAS dans la saldeub !!!<br /> <br /> <br />
C
<br /> Tu as pensé à faire des meubles toi-même en boîtes d'oeufs et en carton ?<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Super idée, ça isole en plus !!!<br /> <br /> <br />
H
<br /> C'est drôle, j'ai toujours rêvé d'un appartement zen, sans rien...et je me retrouve et me plaîs dans le vieux et dans le fouillis de tous les coups de coeur accumulés, cadeaux des gosses etc...le<br /> chaud quoi...Tout moi et mes contradictions çà...Il faut dire aussi que pour avoir vécu dans des régions différentes, plus tu es au sud, vu le climat, tu es toujours dehors alors la maison n'a pas<br /> la même importance...Mais quand j'ai habillé là où je vis actuellement, j'ai toujours tout pensé de A à Z...Objets de famille ou d'EMAUS , mais posés à tel endroit parce que c'était leur place la<br /> mieux il me semblait etc...Aujourd'hui je survole tout çà sans le voir, évolution...mais je garderai toujours le plaisir de la vieille tasse; du vase ancien etc... même si mon rêve , c'est quatre<br /> murs tout simples mais une maison isolée avec vue sur la mer, plus important que l'intérieur... une de ces petites qui parsèment les îles grecques...autrement dit, absolument hors de prix sous nos<br /> cieux.. :)<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Les Iles grecques pour Madame, rien que ça !!!<br /> <br /> <br />