Danielle redouble

Publié le par CHOU

Sur les trois films vus ces derniers jours, c'est mon préféré. De loin.

images-copie-2.jpg

Ce matin, curieuse de voir ce qui se cachait dans un mystérieux carton de la penderie, je suis tombée sur un voyage dans le temps. 

P1060649.JPG

1971, Lycée Vauban à Courbi.
Un lycée technique avec ateliers, du bruit, du mâle en bleu de travail, et une seule section "classique", les B. 

P1060529.JPG

Sur cette photo se cache un célèbre avocat d'affaires... je n'aurais pas parié sur sa réussite. Comme quoi !

Et puis gros rires avec mon bulletin. Le prof de gym avait de l'humour...

P1060639.JPG

Le tube immortel de l'année, ce doit être "Stairway to heaven". Take your guitare, Nanard, ça fait 40 ans que tu essayes de le jouer !

TOI AUSSI, REDOUBLE, QU'ON SE MARRE !

 

 

Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> N'empêche, trois nanas pour sept mecs, ils avaient de quoi faire<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Hé ho, y'avait pas toute la classe, on avait envoyé les cagoles chercher le pique-nique. Faut que ça serve à quelque chose, les cagoles quand même (les pires étant les cagoles du nord - la cagole<br /> parisienne, c'est énôrme !!! )<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> J'ai bien aimé "les qualités morales certaines", je trouve très chouette qu'un prof juge utile de le noter, c'est pas courant je pense mais c'est important à évaluer rapido au moins autant que<br /> les tables de multiplication et bien avant les racines carrées, il y aurait peut-être moins de faits divers et de déglingués...<br /> <br /> <br /> Bon après faut se mettre d'accord sur ces qualités, hein c'est quoi la moralité<br /> <br /> <br /> Pffff... la philo, c'est long... Personne est jamais tout à fait d'accord, ça finit toujours par me saouler...<br /> <br /> <br /> je préférais encore la physique.  <br /> <br /> <br /> Pour la gym motivation maximum en tout cas, les profs de sport y a pas j'ai toujours craqué!! <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Elle était spé, Madame Biguenet. Son mari était prof de je ne sais plus quoi au Collège de France. Elle avait ses chouchous (dont moi en tête de rang). Elle m'aimait vraiment, alors que je ne<br /> faisais pas de lèche, mais que je sautais sur la moindre occasion pour faire débat (déjà).<br /> <br /> <br /> Elle habitait un vieil appart plein de bouquins au Quartier Latin. Elle avait un vieux clébard cacochyme, Moufti. C'est étrange, je me rappelle encore son nom alors que la plupart des mecs sur la<br /> photo, non.<br /> <br /> <br /> A part Frédérik, dont j'étais amoureuse folle et avec qui je me refusais de sortir parce qu'il était de droite (),<br /> il y a Jean-Marc Kergall, masqué derrière, qui a été un super pote et qui était amoureux fou de moi et avec qui je ne suis jamais sortie parce que j'étais amoureuse de l'autre, et Sylvia Kaïta,<br /> la jolie black devant, qui était brillante et qui avait vécu des années aux USA. Mon grand plaisir était d'avoir de meilleures notes qu'elle en anglais.<br /> <br /> <br /> Désolée... souvenirs, souvenirs.<br /> <br /> <br /> D'autant plus que dans le carton, j'ai retrouvé mon premier blog !!! Journal intime de l'époque. J'ai peur de l'ouvrir...<br /> <br /> <br /> <br />
B
<br /> Ah, l'humour de prof d'éduc physique sied bien à l'ambiance de ce blog, puisse-t-il être encore capable de se relire...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bleck<br />
Répondre
C
<br /> <br /> C'était une meuf toute sèche à sifflet et survêt'... elle adorait nous faire faire le parcours du combattant : ramper, grimper, cavaler sur des murets étroits.<br /> <br /> <br /> Un calvaire. J'ai le vertige, je suis lente, je n'ai jamais dépassé le premier noeud au grimper à la corde, le lancer de poids atterrissait à 50 cms de mes orteils, au baskett, j'étais la plus<br /> grande mais toutes les petites me passaient entre les jambes. Une horreur.<br /> <br /> <br /> Les mecs se foutaient de ma gueule jusqu'à ce que l'otarie que j'étais perde une bonne dizaine de kilos. Là ils me regardaient toujours faire mon 100 mètres lentement, mais ils la fermaient. Ils<br /> mataient.<br /> <br /> <br /> Le souvenir de la gym est un quasi-traumatisme pour moi. Et peut-être un aiguillon pour exceller dans le reste...<br /> <br /> <br /> Allo, Sigmund ?<br /> <br /> <br /> PS. Nonobstant, elle n'était pas qu'un survêt' à sifflet, la prof de gym, la preuve, elle avait de l'humour ! Je me rappelle encore une interview de Philippe Noiret où il disait que son prof de<br /> je ne sais plus quoi lui avait laissé le commentaire suivant : "Sa suffisance n'a d'égale que son insuffisance". J'adore !<br /> <br /> <br /> Vivent les profs ! Quel métier lourd et difficile.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Mac a grillé mon com d'une longueur.<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Cancre !<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> Moi c'était tout le contraire, y a que le prof de gym qui me faisait des compliments...<br />
Répondre
C
<br /> <br /> Cancre !<br /> <br /> <br /> <br />