Charles-Hédiard, je t'aime

Publié le par CHOU

P1020276.JPGCharles-Hédiard, mon amour lointain, toi dont les insultes sont des caresses, toi dont la prose alambiquée et absconse me plonge tour à tour dans des abîmes (avec un accent circonflexe, Charles-Hédiard) d'incompréhension ou de gloussements hystériques, toi dont la peau des pieds est si pâle que la bernique n'ose s'y accrocher.

Charles-Hédiard, mon fantasme bourgeois qui sent la citronnelle sous les bras et le cédrat plus bas.

Charles-Hédiard, sanguinaire affameur du prolétariat (ça m'excite !), toi qui a sacrifié ta toison Stéphane-Bernienne pour mieux rentrer dans le moule du cadre autour du tableau apocalyptique du libéralisme sauvage.

Renégat, salopard, sarkosiste, je t'aime !

Et pour ne point me méjuger, toi qui croit, ô innocent, que j'ai été élevée au lait âcre de San Antonio, sache que non, nenni, que dalle.

Voici la littérature qui baigna mon enfance, à partir de 8 ans environ. Mon grand-père en avait une pleine armoire. J'ai dévoré l'armoire...

Je viens de récupérer ce tas dans l'appartement de la maman de Mac, et c'est pour moi une petite madeleine (oui, Charles-Hédiard, j'ai aussi lu du Proust, beaucoup plus tard !)

P1020275.JPG

Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> "Mon curé chez les nudistes"! Putain de foutre d'alligator, j'ai pas la télémoche ! Ben merdoirouille alorsque !<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Cette déclaration azimuthe mes quelques neurones encore vaillants..<br /> On dirait du Ronsard matiné d'Audiard façon Princesse de Clèvesdu 9.3 ...<br /> Je veux rester ta cenbre de lune..inaccessible<br /> ton vague regret mué en une brulure insupportable<br /> ta cristaliasation à coup de points<br /> et je resterai ton faiseur de plaisant-tristes<br /> et je veux rester ton reve dans l'aquarium de ta nuit hasardeuse<br /> tu es et resteras femme du soleil et compagne des nuits délavées.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> C'est beau quand tu me causes comme ça, mon aimé !!! <br /> <br /> <br />
D
<br /> Pfff... billet à en perdre son nord (corps ?)... ou à en être jalouxxx...<br /> <br /> Quant aux bouquins : ce sont les noms (pseudos) des auteurs qui me font bien rire !<br />  <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> C'est gratiné, non ? <br /> <br /> <br />
C
<br /> Je me demande qui de la pile de livres, qui de Chou, est coincée entre Mac et C.-H.<br /> Bon, je retourne à ma cure de désintox.<br /> <br /> @Micdevil<br /> La vie est belle, que veux-tu. Et l'essence coule à flot à nouveau. Puis y'a "Mon curé chez les nudistes" ce soir, sur NT1.<br /> Belle, te dis-je.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Merde ! Mon curé chez les nudistes ???? J'adôôôre !!!<br /> <br /> <br />
B
<br /> Moi aussi je croyais que t'avais été élevée au San A, pour autant reçois je de telles déclarations enflammées? Pensez vous ma bonne dame.<br /> Et sinon mais c'est quoi ces auteurs? C'est quoi ces bouquins? Se pourrait il que quelque BON écrivain m'eût échappé? COMMENT? QUOI?<br /> Mais qui sont-ce??? ( et pas qui suce, je précise)<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> C'est juste la série noire... j'en ai lu des tonnes et des tomes ! Y'a du bon comme du pire. Mais t'as vu les titres :<br /> Ca sent le sapin<br /> Comment qu'elle est<br /> Bons baisers, à mardi...<br /> Rien que les titres me font rigoler ! <br /> <br /> <br />