Aujourd'hui oui, mais demain ?

Publié le par PRISE DE CHOU

Aujourd'hui, il fait un rien moins beau. La presqu'île, perso, a décidé de se démarquer du cagnard national.
On quitte la plage pour un trou de rocher sur le Petit Mont. Les rochers nous protègent du vent.
L'homme shoote du volatile, je lis mon bouquin*, fais des mots fléchés**, fume des torpilles à poumons.
Bien-être.
Comme il n'est pas question d'exposer sa poilitude aux mouettes qui planent tout près, j'ai fait l'acquisition ce matin d'un délicieux bikini kaki chez Super U pour la modique somme de 5 euros. Je crains à ce prix qu'il n'ait été fabriqué par des pré-pubères enchaînés dans une usine asiatique sans fenêtres où le 13ème mois n'est même pas garanti. Pas bien. Avec mes lunettes en plastoque à 8 euros de chez la pharmacie, je frise la poule de luxe.
Je tente de ne pas gâcher ma béatitude par des pensées inquiètes et parasitantes. J'oublie que dès la semaine prochaine, il me faudra encaisser un retour de manivelle. C'est bien beau les vacances (mes premières véritables depuis des années), mais il va me falloir faire face à la réalité. Bidouiller cette p... de collection de chapeaux, trouver plus de boulot en studio, développer mon activité de D.A. et aussi réfléchir, sérieusement, à un nouveau champ d'action.
Il est grand temps que je fasse quelque chose de ma peau, dans le genre plus efficace et plus rémunérateur.
J'en ai marre de vivoter, de serrer les fesses à chaque fin de mois.
Je n'ai aucun goût de luxe, je pisse à la raie de Dolce et son pote Gab, je trouve les sacs Vuitton vulgaires, je ne mange pas de caviar bio.
Mais il est temps... je le sens.
Faut que je bande une nouvelle corde à mon arc (qui a déjà des allures de harpe celtique), voire quelques autres.
J'ai toujours fonctionné comme ça, passant d'une activité à l'autre sans jamais rien approfondir.
Je ne m'ennuie jamais, j'aime toutes les cordes de mon arc auxquelles mon banquier rêve de me pendre.
Allons, avec un peu de chance, la chanson que je viens d'écrire pour Duelle sera le tube de l'été prochain, elle s'appelle "Dans ma Ford intérieure"...
Ou alors, le loto ???

* The Beach House, d'une certaine Jane Green, qui commençait en fanfare mais qui se miévrise sur la fin.
** J'ai pris des trop fastoches, je me faiche...

Commenter cet article

Macache wallou 23/08/2009 20:19

OK

chou 23/08/2009 08:40

Gi - j'aurais en effet bien du mal à mettre ma menace à exécutions... je suis toute en forfanterie et rien dans la culotte !!!
Macache - écris moi en privé et envoie moi une photo de ta tête que je sache quel genre peut te convenir... et t'inquiète pas, c'est vraiment pas cher. 25 euros pour les blogpotes.

Macache wallou 22/08/2009 14:35

Coucou, me revoilà! Et pour mon retour sur les ondes je vais relancer ton activité économique et créatrice (si tu veux bien) en te passant la commande d'un petit chapeau pour l'hiver (j'aime ceux que j'ai vu):
Voilà le cahier des charges:
-de la couleur
-du chaud
-c'est tout.
Ton prix sera le mien mais je ne devrait être solvable qu'à partir de la fin octobre, ce qui fait que tu as encore deux mois pour tripoter les cordes de ton arc.
T'es d'ac?

gicerilla 22/08/2009 08:07

Hum, je reste perplexe... Je pense au sévice que vous seriez tentée de faire subir à D&G mais ... mais ce serait un véritable exploit. Dites-moi un peu ma bel enfant, vous vous y prendriez comment ?

Chandelin 21/08/2009 08:43

C'est marrant d'ailleurs, les questions que tu te poses vis-à-vis de ces choses bassement matérielles que sont les revenus et la carrière sociale, je suis en plein dedans aussi.

Sous la pompe gauche.

PRISE DE CHOU 22/08/2009 08:17


Ca porte donc bonheur...