Ma nuit avec Charles-Hédiard

Publié le par PRISE DE CHOU

La nuit s'avance et les ombres envahissent le camping.

La touffeur du mois d'aout et la haute teneur en alcool du pastaga de l'apéro ont laissé Charles Hédiard sur le flanc.

Il repose là, sur sa chaise longue en plastique siglée Conforama. Un bob perché sur le sommet du front cache ses yeux clos.

Je l'observe, frémissante et admirative. Il est magnifique, félin et testostéronien à la fois. Le mâle est beau dans son sommeil.

Un filet de bave mousseux et aérien coule des commissures de ses lèvres purpurines, s'arrête une seconde à la pointe de son menton viril et s'égoutte langoureusement, lentement, sur la toison pectorale qui lui a valu le surnom envié de « Saint-Maclou » aux Flots Bleus.

J'aimerais, tel ce filet fluide, parcourir son corps en un trajet languide et sensuel.

Mon regard s'attarde sur le tatouage bleuté de son vaillant biceps. « Fuck les tongs ». Charles Hédiard est un rebelle, en guerre perpétuelle contre les conventions liberticides. Il ne porte que des sandales ecclésiastiques, tressées à la main à Saint-Nicolas de Brioude par des moines aveugles et dyslexiques. La pureté de son engagement étreint mon coeur d'une émotion où se mêlent ferveur et désir fougueux.

Son abdomen aux rondeurs moelleuses se soulève à chaque respiration. Je n'ose porter mes yeux plus bas. Ce sera pour plus tard, dans l'intimité de notre caravane, lovés sur notre couche dont j'ai réalisé le couvre-lit moi-même, au crochet, avec des restes de laine chinés ça et là.

Nous nous aimerons alors, avec passion... pendant 5 bonnes minutes, sous le regard impavide de Dick Rivers. Son portrait au fusain nous suit partout, il est notre ange gardien, notre porte bonheur, notre Matmut de la félicité.

Ensuite, le corps repu et l'âme sereine, je m'endormirai aux côtés de Charles Hédiard, non sans m'être enfoncé une bonne paire de boules Quies dans les cages à miel.


Commenter cet article

chou 24/06/2009 11:54

Mac - t'avais qu'à pas foutre le souk dans mon ordi ! ;-)
Charles Hédiard - faut pas que ça t'empêche de dormir, non plus... mais j'ai hâte de lire ta réponse ! ;-)

Charles Hédiard 24/06/2009 10:40

j'ai trouvé cette nuit à 2h48 (pendnat que certains dorment betement d'autres pensent!)le thème pour ma réponse...
bises

macaron 23/06/2009 22:08

Mais que que quoi ? J'ai pas écrit ça moi !

macaron 23/06/2009 21:43

Youpi alors, Chriss ! ;-)

Chriss 23/06/2009 20:35

Mais c'est bien ce que j'avais compris très chère ! viva le shorty en dentelles, je te rejoins...