La fête des merdes

Publié le par PRISE DE CHOU

Colliers de nouilles, coupelles en pâte à modeler, dessins improbables, poèmes pourris, gâteaux immangeables, chansons niaises, bisoux baveux au chocolat...

J'ai eu tout ça et faut bien le dire, j'ai adoré !

Hier, Premier (27 ans) m'a offert un sublime bouquet de roses rouges veloutées, parce qu'il n'est pas là aujourd'hui pour me la souhaiter, ma fête.

Il faut bien le dire, j'ai adoré.

Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Ouais, mais moi, j'aimais quand il me faisait envoyer des fleurs...
Répondre
P
<br /> C'est la crise ma poule, c'est bonbon les végétaux !<br /> <br /> <br />
B
... même pas un coup de fil, sniiiiiiiiiif !!!
Répondre
P
<br /> Il n'est pas formaliste et puis voilà tout !<br /> <br /> <br />
S
Céti pas adorebeule.... :)
Répondre
P
<br /> Tout à fait adorabeule, maille dire ! ;-)<br /> <br /> <br />
B
J'ai eu un poème niais (où il est question de mamans qui font des gateaux...) puis un enfant brulé par son père portant un plat de légumes farcis.<br /> Chai pas trop si j'ai adoré..
Répondre
P
<br /> J'ai lu ça... en effet, c'est pas terrible !<br /> <br /> <br />
C
J'ai toujours craqué sur les poèmes dits la bouche de travers... Cette année, j'sais pas ... mystère
Répondre
P
<br /> Quoi qu'ils fassent, c'est toujours craquant !<br /> <br /> <br />