Le ridicule tue-t-il ?

Publié le par PRISE DE CHOU

Dans la série « Vive la vie, faisons des conneries ! » avec variante c’est meilleur à plusieurs, j’ai le plaisir de vous annoncer mon prochain passage sur scène dans un grand théâtre parisien (à préciser) avec mes aminches Jendive et Toche.

Nous aurons la joie et l’honneur d’interpréter une chanson entièrement en polonais – aucun d’entre nous ne maîtrise cette langue, il va sans dire. En prime, orchestre live, chorégraphie post-béjardienne, costumes improbables et outranciers.

Je ne sais si ma fille acceptera de se joindre à nous une fois encore. Elle reste traumatisée par son passage en 2006 au Théâtre de Paris. Danseuse dans le groupe « Maurice et ses Saucisses », ça laisse des marques, surtout quand il faut représenter la France et tortiller du popotin sur un tube inoxydable « Printemps, avril carillonne ». Trois ans plus tard, le souvenir reste cuisant. Le groupe, qui n’avait pas décroché la timbale à l’époque, a fort heureusement splitté depuis, mais bon sang, qu’est-ce qu’on s’était fendu la pipe !

J’explique un peu, ou vous allez penser que j’ai une chauve-souris géante dans le beffroi, alors que ce n’est qu’une toute petite araignée.

Tous les ans, Monsieur Vartoche organise une parodie de l’Eurovision, l’Eurovartovision, dont les profits vont à la lutte contre le sida. Ca se passe dans une grande salle (Le Gymnase, la Cigale ou autres du même tonneau), une vingtaine d’interprètes se succèdent et chantent des chansons tirées du fabuleux répertoire de l’Eurovision, dans la langue d’origine. Un jury (style Jean-Paul Gaultier, Armande Altaï, Marie Myriam…) vote dans la seconde partie du show, comme si c’était pour de vrai : Belgium – Tou poïnts… etc.

C’est un flagrant délire, la salle est toujours pleine à craquer, ça hurle, ça rigole, ça applaudit. Les coulisses sont un vrai poème, j’amène mon appareil photo cette fois, je regrette infiniment de n’avoir pas immortalisé certaines scènes hilarantes.

Précisons pour les homophobes qu’il est préférable de rester chez soi, tout ceci est très gay, et ça ne fait pas toujours dans la dentelle. Moi, j’adore !

Jendive en sera à sa 4ème participation. Je n’ai pas vu la première, mais je me rappellerai toujours de lui, représentant l’Italie dans une robe à paillettes que n’aurait point reniée la Ciccolina. Nom de scène : Gina la Vulva. Ca fait pas pipi loin, mais qu’est-ce qu’on rigole !

Vous pouvez voir sur ma bannière une photo de la prestation de Maurice et ses Saucisses. Jendive déguisé en buisson printanier, un cache-sexe en gazon en guise de slibou. A sa gauche, Lili, à sa droite, Toche, et moi à ses genoux.

Pour les Parisien(ne)s, je donnerai des nouvelles et des détails, dès que j’en aurai. Manquez pas ça, c’est de la bombe !

 

PS - Je viens d'avoir ma fille au téléphone, elle est en Auvergne avec Kurt Cobain. Elle est OK pour rempiler à l'Eurovarto ! Yes ! Et même, scoop, que le Macaron ne dirait pas non pour une participation ! Ca va dépoter un max !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
c'est quand c'est quand ????
Répondre
P
<br /> Je dis dès que je sais !<br /> <br /> <br />
C
Chriss - tu m'étonnes, il va mitrailler, le Mac !
Répondre
C
J'espère qu'on aura droit aux photos ! Ca va dépoter, j'suis sûre ! lol
Répondre
C
Sans ta clause - j'ai pas les ailes de Batman ! Je suis trop maigrelette ! Y'a que de l'os ! Comme quoi ça n'a pas que des inconvénients !
Répondre
S
Oh un lapsus à faire toussoter 35 Euros !!!<br /> T'as raison, j'ai pas le moral, je vais aller me faire un Mojito...<br /> En attendant je ne les vois pas bien tes ailes de BATMAN !
Répondre