Je ferme mon blog, j'ouvre un blag !

Publié le par PRISE DE CHOU

Je ne vais pas commencer à faire la liste de ce que j’ignore, ça prendrait trop longtemps, ça prendrait tout le temps. Mais je viens de découvrir une nouvelle lacune dans ma culture et compréhension des choses actuelles.
J’ai cru jusqu’à ce jour avoir un blog.

J’en ai fait un joyeux foutoir, très inégal, très con, très en colère ou franchement pouet-pouet-la-rigolade, suivant l’humeur du jour. Je ne suis ni très cultivée, ni très branchée, je balance juste ce qui me passe par le cigare et pour tout dire, je ne suis pas du tout inquiète de la réception. J’agace ou j’amuse, j’ennuie ou j’égaye, tant pis ou tant mieux. C’est très perso, c’est sans doute un brin exhib puisque je sais que je vais être lue. Mais si plaire à certain(e)s m’est important, plaire à tous m’indiffère. C’est chez moi, la porte est ouverte, pour entrer comme pour sortir, ça marche dans les deux sens.

Il y a ma petite liste de gauche à qui je rends visite plus ou moins fréquemment. Pour certains c’est plusieurs fois par jour, pour d’autres, c’est assez rare.

Exemples : Crazy. C’est une copine que je connais dans la vraie vie et que j’apprécie, mais je vais rarement chez elle. Ce dont elle parle ne me concerne pas des masses.

Et il y a Léna. Son dernier article est la source de mon questionnement d’aujourd’hui. Léna, je la connais personnellement mais je lis peu son blog, parce que je pense qu’elle vaut beaucoup mieux que ce qu’elle écrit. J’aime mieux boire un pot avec elle et discuter le bout de gras plutôt que de lire qu’elle a bu un pot avec X et discuté le bout de gras.

Son blog est léger, frais et acidulé, mais je ne la reconnais pas là toute entière. Alors je survole de temps en temps.

Seulement aujourd’hui, je vais faire un tour et je lis… et je découvre que je me suis trompée. Non, je n’ai pas de blog, un vrai blog, c’est pas comme mon foutoir gratos, un vrai blog, c’est un objet commercial, source de (maigres) revenus, d’animosités féroces, de jalousies moisies, et autres joyeusetés.

Il y a des blogs influents, et c’est entre ceux-ci qu’une guerre en dentelles fait rage. Car ils sont la proie d’opérations à pognon de la part d’entreprises diverses et variées.

J’en suis là de ma réflexion et soudain mes deux neurones fusionnent !

L’une de mes amies, la Tsarine pour ne point la nommer, travaille au service communication d’un lessivier géant : Procter und Gamble pour ne pas le nommer non plus.

L’autre jour, elle me parle des opérations qu’elle monte avec la presse, la radio, les machins et les BLOGUEURS !

Envois de produits maison, invitations à participer à des évènements commerciaux (lancement de la couche à ressort et du dentifrice qui favorise la repousse des chicots avariés, etc.). Elle me dit en riant que bien évidemment je ne ferai jamais partie des blogueurs en question, puisque d’une part mon audience est trop confidentielle et que d’autre part elle aurait trop peur que j’exerce ma vista destructrice sur la production proctérienne. Elle a bien raison !

Mais ça marche du feu de dieu, ajoute-t-elle, les influents s’arrachent la gueule entre eux. C’est à qui aura été invité le plus souvent, qui décrochera le plus gros pompon… la gloriole du pauvre ! Les stars et demi-stars font des ménages et participent à des opérations de prestige où elles récoltent téléphones portables, bijoux et fringues de luxe. Les blogueurs influents font les poubelles et repartent avec une épluchure, fièrement, surtout si elle est plus grosse que celle du pilleur de benne à ordure voisin.

Ils sont achetés, les mecs ! Et pas cher, en plus… c’est minable ! Des hyènes qui se battent pour des résidus, prêts à toutes les compromissions avec les boîtes qui leurs balancent de l’appât, prêts à toutes les bassesses pour dénigrer l’adversaire. Léna a été accusée de coucher avec d’autres blogueurs (boudiou quelle horreur), et des rumeurs louches courent sur son compte.

Mais c’est n’importe quoi ! C’est quoi ces minables conneries ?

Fous le camp, casse-toi ! Tu n’as pas besoin de ça pour vivre, hein ?

Pour conclure, et couper court aux bruits malséants qui bruissent, je dirai que :

1 - Oui, je couche avec un blogueur, et j’aime ça.

2 - Les couches à ressort, c’est bon pour les kangourous

VIVE LE BLOG… LIBRE !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miss Rainette 31/03/2009 20:46

je sais mon Chou, je sais, mais comme je suis très openminded comme fille, je comprends qu'on puisse céder aux sirènes de la rémunération et de l'appellation "blogueuse influente". Après, ça m'étonnerait qu'elles gardent le même lectorat (aussi sympa, drôle, intelligent et attachant que le nôtre ;D) !

Missrainette 31/03/2009 14:31

Tout cela est bien vrai ma pov dame. Il a des blogs que j'ai parcouru récemment (histoire de voir si je pouvais leur coller Foulardsbleus dans les pattes :-) sans les payer hein !) et que j'ai connu il y a deux ans ; j'ai vu qu'ils étaient devenus des blogs de testeurs pro ! 3 articles sur 4 sont sponsorisés, démo de maquillage, concours pour gagner une cafetière, etc. Ceci dit, chacun fait ce qu'il veut avec son blog, si elles ont envie de gagner de l'argent, je trouve ça normal dans un sens.
Perso, je passe beaucoup de temps sur le mien pour écrire et ça me plairait assez si ça pouvais me rapporter du fric en plus, ça m'irait très bien ! Mais je me vois mal le transformer en plateforme de test. J'adorerai qu'on me paye pour écrire des chroniques....Que l'écriture et le contenu soit le critère retenu. Je trouverai ça très flatteur ;-)

PRISE DE CHOU 31/03/2009 20:26


Bien sûr ma poule, se faire payer pour ce qu'on écrit, pourquoi pas ! Mais se faire payer pour être un quasi clébard de labo qui essaye des crèmes anti-rides, et frétiller du croupion à l'idée de
se faire payer un pot dans une boite branchaga... je m'escuse, mais je trouve ça un peu vain !


macaron 31/03/2009 13:06

Mais heeeuuu !!!!

chou 31/03/2009 11:36

Chonchon - welcome dans le monde des anti-dentelles !
Chriss - tu aimes tonton ? Bon, j'ai l'esprit large, mais n'allez pas vous reproduire, tout de même.
Mac - ben voyons ! Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire...

macaron 31/03/2009 08:57

Moi aussi j'aime bien quand tu râles !