L'éveil du Didier

Publié le par PRISE DE CHOU

C’est le printemps !

Voilà déjà un billet qui commence fort. Mais pourquoi se soustraire à l’évidence… j’aurais pu faire pire, dans le genre : il fait jour, on est jeudi ou Mme Boutin a un gros cul. Tout ceci est inattaquable et vérifiable, même Maître Vergez aurait du mal à trouver des arguties déstabilisantes.

Donc, le printemps c’est chouette, les bourgeons bourgeonnent, les fleurs fleurissent et nous voilà repartis pour la grande saison du Didier !

Car en chaque homme sommeille un Didier qui s’éveille aux beaux jours.

Le Didier s’installe aux terrasses des cafés et renifle des yeux les petites miches qui passent, s’enivre du balancement des roberts un rien découverts, plonge dans toutes les échancrures avec délectation. Il se fait des cinoches dans sa tête de Didier, et c’est pas du Disney ni du Robert Bresson.

Je ne saurais dater l’émergence du Didier chez le jeune mâle, au carbone je dirais 14, mais ça dépend des individus, y’a des précoces et ceux qui ont du retard à l’allumage. Une certitude pourtant, une fois qu’il est né, le Didier ne lâche plus l’affaire. Il tape l’incruste jusqu’au dernier soupir de son enveloppe terrestre. Pire que le ténia ou les morbaques.

S’il hiberne un peu en hiver, puisque ses proies sont couvertes, il frétille comme un malade dès qu’apparaissent jupettes, shorts, brassières et autres froufrous légers. Il existe des Didier mammaires, que les rondeurs pectorales affolent, et des Didier derchaux, plus branchés sur ce que Mme Boutin a de gros entre le dos et les cuisses. D’autres cumulent les deux spécificités, et punaise comme je les plains, ça doit être fatiguant de baver en permanence tout en gardant l’air de rien, sans compter l’inconfort au niveau kangourou provoqué par les plus croustillantes passantes. Délicieuse torture, peut-être ?

Moi ils m’amusent les Didier, ils me font marrer avec leurs regards en coulisse. D’autant plus que je ne suis pas concernée, je suis entrée depuis quelques années dans la transparence qui accompagne l’arrivée du grand âge. D’ailleurs, pour être parfaitement honnête, je n’ai jamais été de la chair à mater, ma grande platitude décourageant le tempérament grimpeur de tout homme qui se respecte en montagnard à gros piolet.

Phénomène intéressant, j’ai cru noter une recrudescence de Didier femelles. Les petites jeunettes en bande ne se privent pas de commenter assez vertement les marmulitos qui croisent leur chemin. C’est récent ça, ou j’avais juste omis de le remarquer ? Je suis peut-être simplement nulle comme Didier, même pas capable de voir un beau garçon quand j’en ai un juste à côté de moi !

Spider (je lui lâche pas la grappe en ce moment !) fait allusion à une copine qui souhaitait inscrire sur son T.Shirt « mes yeux sont plus haut », je vais m’en confectionner un avec la mention « mon cul est plus bas ». Tout le monde n’a pas la chance d’avoir le fessier de Madame Boutin !

Et vous, quel genre de Didier êtes-vous ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Comment ? Y a un Didier dans chaque homme ?<br /> Et on me dit rien à moi !<br /> Ah, mais il faut passer devant les terrasses des cafés pour les voir ? Sauf ici, il fait beau toute l'année, alors les yeux qui traînent, ils n'ont jamais de repos. <br /> Chou, tu m'as fait bien rire avec ton Didier...
Répondre
P
<br /> Tu habites à Didier Land ! Ils doivent fatiguer, les mecs, là-bas... ou alors ils sont blasés, à force !<br /> <br /> <br />
A
bon week end à vous deux!
Répondre
P
<br /> Merci, Charles-Edouard !<br /> <br /> <br />
M
Mais ma parole y a Arachnée qui met le nez dans les affaires de ma gonzesse !
Répondre
P
<br /> Laisse, il drague Taz !<br /> <br /> <br />
A
Je comprends mieux Tazounette..venant du sud de la France; vrai que j'étais content de quitter Waterloo-Bruxelles pour revenir à Lyon puis Bordeaux!<br /> Justement à Bruxelles où j'étais en janvier pour quelques jours de vacances: impératif à voir, les toilettes hommes du café restaurant "le Roy d'Espagne" sur la Grand Place. Super et hilarant - se munir d'un appareil photo- <br /> Sorry à nouveau Chou! Je vais aller sur le blog de Tazounette ça sera plus simple!
Répondre
P
<br /> Et toc, il en remet une couche... ah je te jure !<br /> <br /> <br />
T
Désolée, Arachnée. Ca fait bientôt 2 ans que je suis ici, mais je suis originaire du sud est de la France, donc pour moi il fait froid. Et il drache bcp. Moyenne de 250 jours par an... C'est la moyenne (basse), du beau temps dans le sud.<br /> <br /> Ce n'est pas pour polémiquer, c'est mes sensations, à moi...<br /> <br /> Ceci n'empêche pas que j'adore Bruxelles...
Répondre
P
<br /> Hé Taz, Spider te drague ! Fais gaffe !<br /> <br /> <br />