Le grand écart

Publié le par PRISE DE CHOU

Deux de mes nains sont rentrés dimanche du grand sud où ils sont allés visiter Poups (Cagolex).

J’ai bien entendu eu droit à un compte-rendu détaillé de l’affaire, mais surtout à une news pipole trop délirante.

Cagolex a une officielle à St Raphaël (et quelques officieuses ailleurs).

Il a emmené nos trois nains dîner chez elle.

Dialogue entre Lancelot le Divin et Lili.

-        Elle est sympa.

-        Ouais, mais au premier abord, hein…

-        Ouais, on s’est dit, ouh la la, c’est quoi ce machin ! C’est pas le genre de la maison.

-        Oui mais elle est gentille.

-        Vachement, et puis elle a une super villa avec une piscine à débordement, c’est choucard.

-        Quand même, au début ça nous a fait un choc !

-        Tu m’étonnes. Déjà on s’attendait à une très jeune, vu comment Poups fréquente, mais là, elle a plus de 50 balais !

-        Heu Maman, c’est pas vieux 50, hein, et puis tu les fais pas et puis t’es la plus belle du monde et puis on t’aime, hein…

-        Oui mais la copine de Poups, elle est quand même un peu mastoc. Remarque, elle est cool.

-        Vachement cool. Et puis c’est pas qu’elle est grosse non plus, mais y’a de la barbaque quand même, c’est confort.

-        Moi c’est pas ça qui m’a frappé, c’est les cheveux décolorés. La meuf, elle est pas blonde de naissance, là, ça existe pas dans la nature les perruques ça comme… et puis le fond de teint dans les genres orange, ça tape quand même un peu dur, non ?

-        Au secours ! Et t’as vu la couleur du rouge à lèvres ? Je savais pas que ça existait « Saumon avarié » chez Gemey Maybelline !

-        Remarque, elle est quand même gentille.

-        Poups a dit que c’était sa préférée.

-        Ouais, et puis elle est gentille, quand même.

C’est ce qu’on appelle faire le grand écart…

Je pense qu’il ne pouvait trouver une femme plus distante de tout ce que je suis, physiquement, financièrement, et sans doute culturellement.

Faut bien le dire, la gonzesse semble une caricature de la Cagole du sud. J’imagine les minirobes fuschia et parme froufroutantes, les grosses lulus de soleil siglées D&G sur les bords, l’accent qui chante et la voix stridente, la décapotable et le bling bling à fond la caisse.

Je crois que le Monsieur que j’ai aimé longtemps est mort. Ou il a été enlevé par des aliens et ils l’ont rendu tout dézingué. Ou il a toujours été comme ça sauf pendant une brève pause de trente ans… je sais pas ! Je pense surtout que je ne le reverrai plus jamais, parce que plus envie. J’espère que nos enfants seront heureux en amour, mais je crains qu’ils ne veuillent un jour se marier. Je me vois mal faisant la conversation avec Cagolita devant la pièce montée.

Dernier détail amusant.

Cagolita s’appelle Michelle.

Commenter cet article

chou 18/02/2009 16:39

Dudsou - 2 Gigolex ???
Mc - tu dois avoir raison, je n'y avais pas pensé ! Ton ex est avec une anti-toi aussi ?

MamanCelib 18/02/2009 16:30

C'est le principe : l'ex prend toujours une nana totalement différente de nous... ou presque...

Dudsou 18/02/2009 15:28

y'a Gigolex aussi...

Dudsou 18/02/2009 15:27

y'a Gigolex aussi...

chou 18/02/2009 13:12

Zeste - comme Marcelle ?
Quid - tu l'as dit ! ;-)