Fantasia chez les Ploucs - 2

Publié le par PRISE DE CHOU

Rigolades, enfin !

Je descends du wagon, altière, suivie de Pâté(e) qui s’est urbainement proposé(e) pour porter ma malle.

Devant l’entrée de la gare, j’aperçois Mc Adam immédiatement. Il est adossé négligemment à son petit coupé sport rouge pomme. Il tente de se défaire à coups de pieds discrets d’une pauvre fille qui le supplie de bien vouloir lui accorder l’ombre d’un regard, à genoux dans le caniveau.

Il m’aperçoit, se débarrasse d’un coup de talon définitif de la mendiante de l’amour, et me sourit.

Formidable ! Trois nanas qui passaient à portée à cet instant s’évanouissent… Y’a un truc, c’est pas possible autrement !

Hello, me dit-il, car il maîtrise les langues.

Hello, hello, réponds-je, histoire de ne pas être en reste, d’un rajouter une couche et de surenchérir.

Je prends congé de Pâté(e) et, dans ma grande mansuétude, lui offre le cure-dent en bois exotique que Nadine de R. m’avait refilé lors de sa dernière garden party. J’avais malencontreusement coincé un grain de caviar entre deux incisives.

Pâté(e) pleure un peu, s’accroche, mais finit par se casser quand Mc Adam menace de lui coller une grosse mandale dans la gueule.

Je monte dans la voiture. C’est mignon ces engins là, mais j’ai tout de même les genoux sous les oreilles. Sans doute à cause de mon bagage qui prend les trois quarts de l’habitacle.

Mc Adam s’installe au volant, princier, et me jette un regard langoureux.

Ses yeux ont la couleur de la Marenne-Oléron en période de rut.

« Votre peau va bien avec ma Mercos », me sort-il tout à trac.

« C’est bien aimable, mais si vous pouviez vous magner un peu le popotin et qu’on décanille d’ici rapido, je commence à avoir des crampes. J’aurais pas du laisser tomber le yoga en cours d’année, moi. »

Faut pas lui demander deux fois, il écrase la girolle et la bagnole bondit tel un morbaque sous une soutane.

Quelques minutes plus tard, nous nous garons devant sa gentilhommière. Mâtin, ça c’est de la baraque !


Découvrez Steppenwolf!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Pfff...
Répondre
M
C'est normal quand on appate à la morue !
Répondre
P
Louise - on devrait user du mâtin et de la mandale plus souvent, je trouve !<br /> Mc - quand ils sont marrons, c'est que l'huître n'est pas fraîche !<br /> Step - merci mon loup !<br /> Mac - du maquereau, uniquement du maquereau !
Répondre
M
Et ça mordait ? T'as chopé quoi, du bar, du maquereau ?
Répondre
S
hilarant!!<br /> bisous mon chou
Répondre