Catherine

Publié le par PRISE DE CHOU

Paraît que c’est la Sainte Catherine !

Bonne fête Catherine, ça c’est fait, et bon galure pour les non-mariées de 25 printemps.

Faudrait peut-être arrêter cette coutume massacrante, parce que ça date, comme disait Anouar, et que c’est vaguement désagréable et nauséeux.

Il est vrai qu’elle est tout de même peu suivie, mais elle perdure dans certains milieux, couture, coiffure… on m’a demandé l’an dernier encore de faire un chapeau pour une pauvre fille dans une agence de pub, ce que j’ai refusé vertement of course. C’était pas assez payé !

J’imagine ce que les donzelles enchapeautées vont se prendre comme réflexions dans la trombine aujourd’hui :

- T’inquiète pas ma chérie, à chaque pot son couvercle ! (culinaire)

- Tu t’y prends mal avec les hommes, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre ! (entomologique)

- Gudule t’a larguée alors, pas grave, un de perdu, dix de retrouvés ! (mathématique)

- Va falloir s’y mettre, hein, la jeunesse passe vite ! (optimiste)

- Tu connais Weight Watchers ? (diététique)

- Tu n’as personne en vue ? Tu es peut-être trop difficile, aussi… je pourrais te présenter Edouard, ce n’est pas un Apollon, mais il est charmant (Ligue pour le Casage des Crapauds Buffles)

- Tu as songé au relooking ? (fashion)

- Tu n’as pas peur de finir vieille fille ? (innocent)

- Moi, j’ai rencontré Gontran au collège, on ne s’est plus quittés ! (Géraldine, qui va divorcer en 2009)

- Tu n’es pas lesbienne, au moins ? (émoustillé)

- Tu ne veux pas d’enfants, c’est ça ? Tu sais, une femme sans enfants… (nataliste)

- Inscris toi sur Meetic ! (pratique)

Bon, j’en passe et des meilleures, elles vont s’en prendre plein la gueule les Catherinettes aujourd’hui. Bon courage à elles !

Ce qui est marrant, c’est que la soupe peut être resservie 25 ans plus tard quand, mariée, reproduite puis divorcée, on se retrouve sur le marché, au rayon antiquité. C’est plus insidieux, mais les bonnes âmes sont toujours là.

Elles vous incitent à « refaire votre vie », faut pas rester toute seule, tu devrais sortir plus, te pomponner un peu, rappeler machin, faire partie d’un club de croquet, penser à tes vieux jours, à ta sécurité, etc.

Très agaçant. D’autant que lorsqu’on se met à vivre une vie de jeune homme et à papillonner, les mêmes bonnes âmes crient au scandale. Elles veulent votre bonheur, mais un bonheur bien encadré, confort, muselé, bourgeois.

Alors, les jeunettes, avec moi ! On leur dit merde !

 

Toutefois, si l’amour vous tombe dessus, ne tournez surtout pas les talons… il n’est rien de meilleur que de savoir que quelqu’un pense à vous quelque part et quand la réciproque est vraie, la félicité n’est pas très loin !

 

A part ça, hier, deux personnes sont tombées sur mon blog en tapant : « la grosse crotte de nez » et « la matrice à gnocchi ». Amis de la poésie, bonne Sainte Catherine !

Tiens, on va écouter la Ringer...

 


Découvrez Les Rita Mitsouko!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

prise de chou 25/11/2008 19:27

Chriss - C'est un peu sordide, non, tous ces yeux exhorbités alors qu'ils "nagent dans le bonheur" !
Spider - je vends des chapeaux... okazou !
MC - yeah ! That's my girl !
Mac - me serais-je trompée dans mon comptage ? Attends, j'y retourne ! Pfff... les hommes à femmes, quelle plaie !

macaron 25/11/2008 17:21

Ah bon, y en a une de plus ? C'est qui ?

MamanCélib 25/11/2008 17:09

Je dis MERDE avec toi !

Di diou !

Arachnée 25/11/2008 16:13

Je pensais que cette tradition des Catherinettes était tombée en désuétude!
Je connais en effet 2 Catherine dans la cinquantaine, divorcées, peut etre l'occasion de leur offrir à nouveau un chapeau, 25 ans après!
bises

Chriss 25/11/2008 15:05

Eclatant ton texte !
Je l'ai coiffé Sainte Catherine moi et mes copines m'avaient fait un beau chapiau avec un bébé dessus parce que c'est dont je rêvais à l'époque (...si j'avais su...) et le mec je l'avais sans être mariée !
Maintenant de nouveau sur le marché comme on dit, les bonnes âmes essayent de me caser aussi surtout parce qu'elles ont trop peur que je leur pique leur mec ! j'ai les phéromones qui explosent, tu penses, alors tout mariés ou maqués qu'ils sont, ils ont les yeux qui leurs sortent des orbites (non non y a pas de jeu de mots là) !