Polly Morf

Publié le par PRISE DE CHOU

 


Découvrez Ravi Shankar!
« Are there no limits to your multitasking ? » me demandait Chris, un pote rosbif, l’autre jour…

Telle Blanche de Poitiers, Shiva de l’amour, qui jongle habilement avec les hommes et les liaisons coupables, je me laisse pousser les bras et je fais plein de boulots.

C’est souvent fatigant, mais ça me va. Je n’ai jamais pu rester dans un même poste plus de deux ans. Je m’ennuie vite. Je démarre tout feu tout flamme, mais dès que je sais faire et qu’une routine s’installe, je dépéris, me désintéresse et pars. Allergique au CDI. Mon CV est un bazar décousu, on y trouve de tout, comme ces commerces de province qui font à la fois bar-tabac, alimentation générale, bureau de poste et dépôt de pain. Pas montrable.

Depuis que je suis intermittente du pestacle, ça va mieux. Evidemment, question sécurité de l’emploi, c’est Waterloo, mais je me rends compte que ça devient de plus en plus Waterloo pour tout le monde. J’ai des amies beaucoup plus « sérieuses » que moi qui se retrouvent mises à pied après de longues années de bons et loyaux services dans une entreprise. Elle se sont formatées à leur poste, et sont perdues hors de leur structure habituelle.

C’est comme vivre avec un homme pendant de nombreuses années, se faire plaquer, et se retrouver seule sur le grand marché amoureux. Dépassée, désarçonnée, perdue. Les hommes, c’est pas ça qui manque, mais on a l’impression d’avoir été modelée pour une relation avec le précédent et d’être incapable de s’adapter à un autre.

Bref, j’ai trouvé un quatrième boulot, aléatoire comme les autres.

Je suis donc « voix off », mais pas une star et les contrats se raréfient (deux studios fermés sur les quatre qui m’employaient) ; traductrice mais la boîte qui me filait du boulot resserre les boulons, ils essayent de tout faire en interne ; chapelière, là ça va pas trop mal mais c’est saisonnier en diable.

Du coup, je vais être vendeuse quelques jours par mois dans une boutique branchaga rue Mouffetard. Jamais fait auparavant… mais je ne suis pas totalement débile, je devrais y arriver. Je cause l’anglais archement bien et il m’arrive d’être aimable (sur de courtes périodes). Faudra juste que j’arrive à me servir de la carte bleue, de l’autre côté de la barrière.

Qu’est-ce que je pourrais bien faire d’autre ? Je trouverai bien quelque chose…

Quant à ma vie sentimentale, d’une stabilité exemplaire pendant très longtemps, elle commence à donner dans le grand n’importe nawak. Travailleuse polymorphe, d’accord, mais amoureuse polymorphe… Blanche, au secours ! J’ai besoin d’une formation accélérée.


Edit :
Plus de problème, je crois que j'ai trouvé la femme de ma vie ! C'est la soeur de Ronaldo, elle doit jouer au foot ball (c'est pour ça qu'elle pense pelouse, peut-être). Je viens de recevoir ça au courrier :

hey^) how are you?) do you have a girlfriend?)... i have not boyfriend(( I very want to meet real men...which will know woman's need ...like in a cinema ... you know)))) lets chat!) i am pretty girl)) I have a lot of time for meetings and if you have any ideas how to spend it with me... just email me back at RONALDA@onlineflh.com and i will reply back with some nice ;) photos with me ...and maybe, you will want to write me again)))

RONALDA@onlineflh.com

C'est ballot, je ne suis plus un homme. Bien qu'on continue à me proposer régulièrement des produits pour agrandir mon pénis.
Ou si c'était une idée pour un nouveau boulot ? Nââân... pas très original, c'est le plus vieux du monde !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dudsou 10/10/2008 21:52

Dois-je répondre en public (alors que tout le monde s'en contrefout) ?
Je ne rentre pas ce week-end (non plus), sans doute pas le prochain... Y'a Brigitte Fontaine qui vient sur Bruxelles... et je m'y sens bien dans cette ville...
You know, you're welcome, whenever you want...

Philémon 09/10/2008 22:45

Faut toujours se mettre en position d'être ailleurs le lendemain, ne pas s'accrocher à des certitudes, c'est la meilleure manière de se rendre disponible pour une belle histoire, une belle rencontre, saisir ce qui passe...
Ce n'est pas moi, le grand-père vert polymorphe qui vous contredira, Chou, vous le savez bien.
En revanche, à l'intermittence de l'amour, vous avez déjà atteint votre quota de jours ? Vous allez toucher plein pot, alors, lorsque vous allez pointer au chomdu des sentiments ?
Bon, curieusement (en fait, pas du tout), votre billet ne m'inspire pas une débauche de commentaires comme à l'accoutumée, il y a sans doute des choses que vous dites qui m'interpellent, comme on dit.
Je sens une pointe de découragement dans vos propos. Courage, demain sera un autre jour.

PRISE DE CHOU 10/10/2008 08:24


Mais non, je ne suis pas découragée... un peu surprise de constater le bordel ambiant qu'est devenu ma vie ! Pour l'instant je gère. Pour l'instant tout va bien, comme disait le type au niveau du
2ème étage, alors qu'il était passé par la fenêtre du 6ème...


Dudsou 09/10/2008 21:28

Continue à gérer aussi bien sans bras qui poussent ou seins qui grossissent !
Le bordel c'est (aussi) la vie, je me dis ça pour me rassurer un peu...
Une chose est sure : t'auras pas de remède miracle dans les commentaires...
YOU'VE GOT TALENT !!!

PRISE DE CHOU 10/10/2008 08:20


Disons qu'au moins, ça bouge ! Tu rentres quand, toi ? Bisoux


monbricabrac 09/10/2008 20:29

Bon courage;)
On viendra te voir rue Moufftard;)

PRISE DE CHOU 10/10/2008 08:17


Avec plaisir !


MamanCelib 09/10/2008 20:06

Travailler plus pour gagner plus, il parait...

Bientôt, tu vas être Prise de Chou la millionnaire ^_^

PRISE DE CHOU 10/10/2008 08:17



Y'a de la marge ! ;-)