Mao et moi - la longue marche...

Publié le par PRISE DE CHOU


Découvrez Adele!

Rendez-vous chez le pivert ce matin à 8h30.

Il officie à Charenton, de l’autre côté du monde pour ceux qui, comme moi, habitent à l’ouest du Pecos.

Une heure de train, métro, re-métro.

6h30

L’œil en berne, je tapote sur mon ordi pour situer le Bistrot de Cancale. J’irai jeter un œil après Pivert. 30, rue de Vaugirard, c’est noté.

8h00

Départ. Voyage voyage. C’est l’heure de pointe. Plaisir.

9h00

Le plaisir continue, Pivert me défonce la gueule au chalumeau pendant 30 minutes, je sors avec la moitié de la bobine paralysée par l’anesthésie. C’est pas une sinécure d’être molle du chicot.

9h30

Café terrasse pour me consoler de mes avaries dentaires.
Je commande, diction pâteuse, et m’allume une clope qui tombe aussitôt sur mes cuisses. Hurlement strident ! Aucune maîtrise de mes lèvres.

Je me suis brûlée et mon pantalon en lin, payé la peauduc cet été, a un joli trou.

Le café arrive. Je vois déjà le tableau. Je vais me baver dessus comme un veau.

Je demande une paille.
La tôlière me dévisage, hésitant entre le mépris et l’appel aux hommes en blanc.

Je tente de lui expliquer la situation en souriant de travers, je dois ressembler à Michel Simon dans Boudu Sauvé des Eaux. Elle opine du bonnet sans m’écouter vraiment.

-         J’en ai pas des pailles, de toute manière.

-         Ah ! Ch’est dommache…

Très Baronne de la Tronchenbiais, je paye dignement mon café sans le boire et hop à Montparnasse.

10h

Il y a 40 sorties à Montparnasse. Je sélectionne d’office la mauvaise et entreprend le tour de la tour pour me repositionner correct.

10h15

Rue de Vaugirard. Youpi. Je suis au ? Y’a pas de numéro… une giga bâtisse, genre lycée bunker. Je longe.

10h20

Au 193. Bon, allez, c’est parti.

10h30

n° 173. C’est interminable, plein d’énormes bâtiments qui ne font qu’un numéro.

10h40

Quelle idée à la mormoilneu d’avoir mis des talons, j’ai les nougats en marmelade. Et puis elle n’en finit pas cette rue. Je sais que c’est la plus longue de Paris, j’ai habité à l’autre bout, quand j’étais toute petite. 11h00

J’ai les jambes qui me rentrent dans le tronc, mais je suis arrivée. C’est marrant, je ne voyais pas le restau si près du Sénat !

n° 30. Que dalle, pas de Bistrot de Cancale.

J’aurais mal lu ce matin ? C’est au 130 ? Non, je suis passée devant. Au 230 alors… Purée, non, je ne vais pas me fader le chemin en sens inverse.

J’abandonne. Je saute dans le 21 sur le Boulmich…

11h45

Back home.
Je vérifie mes infos :

BISTROT DE CANCALE

30 Boulevard de Vaugirard

BOULEVARD ! Juste à côté de la gare…

 

Quand on n’a pas de tête, faut avoir des jambes musclées, des talons plats et un GPS.

M’en fous, j’y retourne demain. Et ça a intérêt à être top moumoute comme resto, sinon, ils vont m’entendre…

 Alors pour l’instant, je me répète, nous sommes 8,9.

3 mecs et 5,9 filles. Je propose à chacun de vérifier chez ses blogpotes s’il y a d’autres personnes tentées par l’aventure et de me le faire savoir. Je ramasse les copies fin de semaine !


Publié dans FRIENDS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Art Vandelay 06/10/2008 19:47

Monsieur est ravi pour te dire... ;-)
Les coïncidences ça existe donc et la théorie du chaos est à étudier plus profondémment...^^

PRISE DE CHOU 06/10/2008 21:31


Ouh la la, on va avoir des conversations de la balle, le 17. Mais où ? Telle est la question !


audrey shine 06/10/2008 11:02

Je suis morte de rire t'imaginant les jamabes dans le tronc... hihihi !
Trop drôle !

PRISE DE CHOU 06/10/2008 21:30


Et si j'ai du long, c'est les jambes... galère !


alice.lewis 02/10/2008 13:57

Ben si tu es assez courageuse pour regalérer, c'est sympa de ta part. Tu pourras ainsi nous donner tous les plans pour nous rendre Au Bistrot de Cancale...Et si tu en as besoin, je t'envoie l'itinéraire Mappy...qui,est en général, le plus long.
Quant aux dents, ne m'en parle pas! J'ai passé la moitié de ma vie chez le dentiste...Et j'angoisse toujours autant pour les douleurs dentaires que pour celles de mon portefeuille.
Je ne mets jamais de talons hauts pour aller chez mon arracheur de dents car avoir mal à la tronche et aux pieds en même temps, ça finit par être une histoire sans queue ni tête...D'ailleurs, je ne porte quasiment jamais de talons, sauf si je sais que je vais "faire salon"!

PRISE DE CHOU 02/10/2008 18:20


Toi aussi alors, une victime des piverts... les sales bêtes !


Blanche 02/10/2008 10:43

Nous avons disserté hier avec sieur Philémon dit sabrégoupillon, sur le 0,9 fille, mais nous avions trouvé !!

PRISE DE CHOU 02/10/2008 12:00


Finauds, ces deux là !


macaron 02/10/2008 09:46

Dis donc, le pivert il a dû en avoir du boulot avec ta grande gueule !!!
Nan, pas taper maitresse !

PRISE DE CHOU 02/10/2008 10:28


Je tape plus, je mords !!!