Clean Party, la fin

Publié le par PRISE DE CHOU

 

Cagolex, donc. La bise froide, clac clac. Je lui signale la présence de Germain, qui fut tout de même son-ami-son-frère pendant de nombreuses années et qu’il n’a pas vu depuis… de nombreuses années.

-         Ah ouais.

Le voilà justement. Il saute sur Cagolex, volubile et enthousiaste, ferveur douchée immédiatement par un :

-         Bon, je me tire.

Chaleureuses mais brèves, les retrouvailles, 45’’ au compteur.

A ! Ca commence.

Les Sir No Sir déboulent sur scène. Ils ont soigné le look : chemises blanches à jabot suce-torse, déboutonnées sur leur frêle poitrail à deux poils, jeans poutrap et cheveux en bouquet de persil. Quelque chose des Mods anglais des sixties.

Monfils s’installe derrière ses fûts et se prend illico une giga bouffée de fumigènes dans les narines. On va manger napalm-Stromboli pendant tout le set.
Tout se passe impec. Ca remue, ça crie, ça applaudit et c’est fini.

Peu soucieuse de déguster la suite du programme (je n’arrive pas à me faire au rap), je sors avec mes potes et me fait harponner par une troisième bébé baveuse.

-         Bonsoir, Madame, il était bien le concert ?

-         Excellent, voilà un groupe qui a de l’avenir, et gnagnagna et gnagnagna… je profite de l’extraordinaire couverture médiatique de l’évènement pour y aller de ma promo.

-         Et alors ? Un concert et pas d’alcool ?

Nous y voilà…

-         Et bien, mon petit. Le rock sans la bière, c’est un peu comme Paulette Merval sans Marcel Merkes, si vous voyez ce que je veux dire !

-         Ah oui… bien sûr… euh… merci Madame !

Elle vous en prie. J’ai encore mal choisi mes références moisies. C’était supposé vaguement amusant, mais le ringard pour une femme de 50 ans, c’est l’inconnu pour une fille de 25. Raté.

Sur le trottoir, Germaine, Germain (un peu atterré par la brièveté de son échange avec sonex-ami-sonex-frère) et Haïku prennent congé.

Lili et moi attendons Robin qui surgit, magnifique et enfumé dans sa chemise magnifique et enfumée.

Point de Cagolex, qui a disparu corps et bien, poils dorsaux au vent, mais voici Galette et Dudsou, fraîchement sortis d’une réunion de copropriétaires (excitant les réunions de copro).

La bataille est terminée, ils sont en retard, ils échapperont à la presse en délire, aux carottes huggeuses, aux smoothies cacahuètes. Dudsou s’enquiert des activités massage et voyance.
On n’a pas fait, une queue digne de l’enterrement de Staline. Le speed dating ? On n’a pas vu, ou alors c’était avant, ou après, ou tellement speed que c’est passé trop vite.

Nous décidons d’aller finir la soirée plus haut dans la rue des Martyrs, chez Chéri Bibi, un bar louche qui sent la maffia à plein nez.

Le patron du bouge a une dégaine de bagnard. Aussi large que haut, énorme costaud avec une voix de collorature.

On boit une bière, enfin. On rigole comme des bossus (expression cucul, j’ai jamais vu de bossu hilare).

Je me dis que l’amitié, tout de même, y’a pas grand-chose de mieux.

Nous sommes rentrées tard, avec Lili, dans un taxi d’une sobriété exemplaire.


Commenter cet article

Dudsou 30/09/2008 21:27

Ouais, l'amitié c'est qu'qu'chose... surtout avec toi ! Trop content de te compter parmi ceux qui comptent...
En te lisant, je me disais : dis donc, on a été vachement raisonnable... va falloir se rattrapper next time, ok ?

PRISE DE CHOU 30/09/2008 21:46


TRRRRROP raisonnable ! On fera pluss mieux la prochaine !


alice.lewis 30/09/2008 19:25

Comment as-tu fait pour obtenir cette formule super pratique?
"Me prévenir par un email du prochain commentaire sur cet article."
Faut-il obtenir chez OB un niveau d'excellence ou payer?
Je trouve ça nécessaire car cela gagne beaucoup de temps.
Merci pour ton plan et éventuellement de la suite à ta dernière question:

http://aupays.desmerveilles.dalice.over-blog.com/article-23260685-6.html#anchorComment

PRISE DE CHOU 30/09/2008 19:43


Non, je ne sais pas comment ça se passe... en tous cas, je n'ai rien payé. Regarde dans configuration, il doit y avoir un truc. Je suis nulle en tout ce qui concerne l'informatique et associés. Je
vais voir ton article, ET JE SUIS HEUREUSE DE TE VOIR LE 17 !!!!


Philémon 30/09/2008 12:33

Dites, Chou, y a arnaque, là ! Car si on a bien droit à Angela Merkès, toujours fidèle à elle même (au fait, si je peux émettre un voeu, c'est de partager la même maison de retraite que vous, question ambiance rock and roll, on devrait s'entendre !), mais Chou, où se trouve Nicolas Merval ?
Moi j'vous dis, amis lecteurs, y a arnaque là !
Et je vous ments pas, mon identifiant pour ce commentaire est GRR. Je confirme, grrr...

PRISE DE CHOU 30/09/2008 18:11


Nicolas Merval est dissimulé derrière Angela Merkes ! Cherche encore !


Art Vandelay 30/09/2008 10:58

C'est pas gentil de se moquer d'un bébé qui n'a pas la même culture que toi...^^ Cela dit, je suis sûr que tu peux trouver quelqu'un de ton âge qui ne comprendrait pas non plus la blague...
Dommage pour le speed dating...

PS : je t'ai tagué...^^

PRISE DE CHOU 30/09/2008 11:26


Je ne sais pas si ça marche, mais j'ai mis du Merval-Merkes en haut à gauche. Tu vois que tu ne rates rien. Je regarde ton tag en rentrant ce soir.
Tu confirmes pour le 17 ?


alice.lewis 29/09/2008 18:13

Avec Paulette et Marcel, t'as fait fort car ils datent carrément de l'époque de nos parents!!! Alors j'imagine la trombine des bébés reporters...

PRISE DE CHOU 29/09/2008 20:15


Je ne suis définitivement pas une bonne cliente pour la presse. Ca tombe bien, on me demande rarement mon avis ! Sauf ce soir fatal !