Les aventures de Prise de Chou et du Lapin Kougloff - 11

Publié le par PRISE DE CHOU

Me voilà fraîche ! Main dans la main, nous échouons dans un petit restaurant près du Canal, une bière, une salade, puis retour à la casa départ, dans la chambre sur le toit.

Il se fait très tard, il demande si je veux rester dormir.

Faire l’amour est une chose, passer toute la nuit avec un Monsieur en est une autre. Mais je suis fatiguée et j’accepte.

Petit texto à Lili pour éviter une scène de ménage le lendemain : « Je dors avec l’Etrangleur de Boston ».

La réponse arrive illico : « Pouffiasse ! »

Tout va bien.

Je m’endors tranquille entre de grandes et bonnes mains.

Au réveil, étrangement, point de ces angoisses très répandues dans la gente féminine au premier matin après la soirée de la veille…

1 – J’ai une haleine de  coyote

2 – Je suis sûre que j'ai le pli de l'oreiller qui me strie la tronche en deux.

3 – Mon mascara a dû couler, j’ai des yeux de batracien gothique

4 – Je suis coiffée comme un dessous de bras

5 – Va falloir que je me lève toute nue, mais : j’ai la fesse molle (ou grasse, ou plate), j’ai des jambes comme des poteaux (ou trop maigres, ou poilues), j’ai des seins en oreilles de basset (ou trop mous, ou pas de seins du tout), etc…

6 – J’ai plus rien à dire, on s’est tout dit hier soir

7 – Qui c’est d’abord, ce mec à côté de moi (version alcoolisée)

Nan nan nan nan nan… rien de tout ça. Ce matin, Lapin ressemble vaguement à Woody Woodpecker et j’ai doucement envie de rigoler.

Il enfouit sa tête dans mon cou, ronronne gentiment, puis se lève, déclare qu’il va faire du café et quitte la pièce nonchalamment en se grattant le postérieur.

Il a beau être lapin, il n’en est pas moins homme…

Au petit dèj, il y a du pain grillé avec de la confiture d’abricot de l’abricotier du jardin sur le toit.

On parle encore.

Je lui dis avoir rencontré un homme qui me touche mais qui m’effraye par la soudaineté et la force de ses sentiments.

Il me dit que son amie est en vacances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Art Vandelay 17/08/2008 11:31

En fait, toutes sortes d'animaux... même l'humain...^^

PRISE DE CHOU 17/08/2008 21:03


C'est beau, l'éclectisme !


Art Vandelay 16/08/2008 19:27

Oui, je sais, elles me le disent toutes...^^

PRISE DE CHOU 16/08/2008 19:32


Qui donc ? Les grenouilles gothiques ?
Dent de Lait, l'homme qui murmurait à l'oreille des batraciens... ;)


Blanche 14/08/2008 15:51

L'haleine de poney, je connais, et pourtant, je ne fume pas.
Eternelle problématique : comment sortir du lit gentiment, discrètement, sans tout bousculer, mais rapidement pour aller se refaire une présentabilité (pas une beauté), en imaginant qu'il ne voit pas, la cellulite sur les cuisse et la tronche frippée.
Et eux qui nous collent et nous embrassent au réveil, et sortent en se grattant la fesse ou pire ;-)
Enfin ton lapin a un peu plombé l'ambiance là, malgré sa confiture d'abricots.

PRISE DE CHOU 14/08/2008 16:41


J'adore "présentabilité" !!!
Le lever matinal dans les débuts d'une relation semble être un problème extrêmement étendu. Lili (ma fille), se pose elle aussi le même genre de question, alors qu'elle n'a que 19 ans et est
fraîche comme la rose.
J'ai reçu il y a quelques temps un truc bien marrant, comparant les habitudes de salle de bain entre les mâles et les femelles... faudrait que je le retrouve, c'était criant de vérité.
Et ouais, la confiote avait quelques noyaux.


arachnée 14/08/2008 15:47

j'adore ces histoires de lapin
quant aux batraciens gothiques c'est très tendance?
bonne soirée

PRISE DE CHOU 14/08/2008 16:37


Aaah, le batracien gothique ! Un must qui ne se dément pas !
Bonne soirée à toi aussi, Spidergirl...

PS... Merdalor, c'est pas Spidergirl, c'est Spiderman. Désolée !


Michèle 14/08/2008 11:04

coucou !
sympatoche cette histoire de "lapin" avec des grandes oreilles , en feuille de chou !

@+
amitié net@euse@beaujolaise

PRISE DE CHOU 14/08/2008 12:04



Merci M'dame !