Promo maternelle - fin

Publié le par PRISE DE CHOU

Bon, allez hop... clôture de la séquence émotion, les papillons de lumière crèvent très vite sous les projecteurs.
Passons aux choses sérieuses.
SIR NO SIR samedi au Trocadéro. C'était bien, mais c'était bref, et il y avait une journaliste complètement à côté de la plaque pour faire l'interview post-concert du groupe qu'elle s'est obstinée à baptiser SIR TO SIR.
Du style, et je caricature à peine :
"Vos parents savent que vous faites du rock ?"
Y'a du lait qui sort si je vous appuye sur le nez ?
"Vous faites quoi, à part répéter dans une cave ?
Parce que bon..."
Vous êtes pas un peu cons, comme garçons ?
NB. Le chanteur entre à Sciences Po Paris
et le batteur vient d'obtenir une licence Histoire de l'Art
(non pas une licence IV, quoi que)
"Les projets, c'est quoi ? Des petites salles, je suppose !"
Non, pétasse, ils vont commencer par Bercy.
Après, éventuellement, ils passeront à plus petit,
pour se rapprocher de leur public.
Merci France Bleue.
Morue (Morue est journaliste),
si tu croises cette bouse dans les couloirs,
balance-lui un coup de pied dans les tibias de ma part...
°°°
Et puis la photo du dernier enfant,
qui est le premier,
comme ça,
la présentation de l'équipe
est complète


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
C'est une Raoulette cette purge !!!!<br /> Tu vois qu'on peut souffrir aussi en tant que meetic boy<br /> <br /> Envoie la sur l'autoroute avec un sac de boules
Répondre
P
<br /> On va faire comme ça, une fois qu'elle aura avalé son micro !<br /> <br /> <br />
L
ppfff remarque on attend rien de France Bleue pour faire des découvertes musicales mais ça fout les boules de s'apercevoir que ce boulot plutôt plaisant de journaliste soit parfois exercé par des triples buses!!! sir no sir est en route, madame, point c'est tout, moi j'dis, crénon !!!
Répondre
P
<br /> Ne crachons pas sur les baveux, ils sont souvent intelligents. Mais voui, y'a des buses, y'a des cons, comme partout, en somme. Whatever... Sir no Sir rules. I'm so proud...<br /> <br /> <br />
L
Mais c'est qu'elle lui grifferait l'oeil à la morue !!!<br /> Bon, tu vas pas t'en tirer comme ça avec l'éleveur de papillons : Qui ? Où ? Quand ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Pourquoi pas ?...<br /> Tu peux dire 'vas te faire foutre tu sauras rien' aussi... Mais j'en concluerai que c'est la Raoul neuilléen...
Répondre
P
<br /> <br /> Pfffuuu, la Morue est sauvage ! Faut pas lui piétiner les nageoires, moi je te le dis !<br /> Quant à l'éleveur de papillons, je resterai muette telle la porte du même nom. Mais c'est pas un Raoul - je ne suis pas maso, et il ne vient pas de Neuilly - je ne suis pas bling bling maso.<br /> Point barre !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Son nom !!!!
Répondre
P
<br /> Chais pas... remarque, la pauvre, c'est peut-être une spécialiste de l'agro-alimentaire ou des pays émergents producteurs de caoutchouc qu'on a parachutée là par hasard. Dans ce cas, elle a des<br /> excuses. T'as bien fait foot ball, toi (hi hi hi...)<br /> <br /> <br />
S
ah la la si je la croise cette journaliste...coup de talons et de chausettes rayés dans le ventre, non mais oh!!!!!!!
Répondre
P
<br /> Bon, heureusement, y'avait un baveux aussi qui était bôôôcoup moins ringue. Un peu branchouille pénible sur les bords, genre "Y'a une ambiance super chaude au Troca !", mais au moins, lui, il<br /> savait de quoi il causait...<br /> <br /> <br />