Les Impoutrables

Publié le par PRISE DE CHOU

L’excellente Lilith nous a détaillé sur son blog le kit complet de la non-séduction au masculin.

Des poils aux chaussettes Simpsons, des hygiènes douteuses aux coupes mulet… c’est impressionnant. Allez voir ça.
Je suis une informaticonne, incapable de vous coller un lien pour visiter directo son chez elle. Mais elle me fait l’honneur de laisser quelques commentaires, vous pouvez par ce biais trouver votre chemin.

Attendrie par ce panégyrique du mâle dans toutes ses faiblesses, je me suis dit qu’il existe bien chez nous aussi, les filles, quelques détails susceptibles de nous rendre « impoutrables » (merci Saïko pour cet impressionnant néologisme).


Moi, si j’étais un homme, je serais illico rebuté par :

 

Les informaticonnes

 

Le trait de crayon autour des lèvres avec du gloss à l’intérieur.

 

Les boucles d’oreilles géantes, mode vache qui rit.

 

Les gros postérieurs celluliteux moulés dans du spandex blanc (on voit des bosses à travers le tissu, et les grumeaux qui s’agitent à chaque pas).

 

Les bananes vertes ou bleu-qui-pète sur la paupière supérieure.

 

Celles qui braillent du Garou (ou du Pagny, ou pire, du Vitaa) pendant TOUT le trajet en voiture.

 

Les grands cheveux blonds à grandes racines noires.

 

Les piercings clito (yeurk !).

 

Celles qui ne bouffent rien au restau et vous pompent l’air avec le détail de leur 43ème régime.

 

Les porte-marques compulsives et apparentes (lunettes Dior, ceinture D&G, jean Chanel, etc)

 

Celles qui se dandinent, le bras en porte-manteau, l’anse du sac dans la pliure du coude.

 

Les überparfumées (surtout à Poison de chez pue qui, ça poque la clamse, cette daube).

 

Les rires cristallins, tessiture collorature, qui vrillent les esgourdes.

 

Les 40 et + en total look Hello Kittu.

 

Les planches de plumard.

 

Les hystériques de la baise qui arrachent les boutons de braguette avec les dents.

 

Les inconditionnelles de Sex and the City (je vais me faire une palanquée de copines, là…)

 

Les mocassins à glands.

 

Celles qui trimballent un clébard customisé (petit manteau, boots… j’ai même vu un clebs avec une casquette, l’autre jour !)

 

Les couches de fond de teint « bonne mine » (= orange)  de 3 centimètres d’épaisseur.

 

Les glousseuses compulsives de téléphone portable.

 

Celles qui ne couchent pas avant le 34ème soir…

 

Pfffuiii, la liste est infinie. Vous en avez d’autres ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Parfois, j'aime bien me mettre en colère par écrit... mais bon, tu devrais savoir que je ne suis pas susceptible.<br /> Quant aux dents, cela peut être intime. Et je ne parle pas seulement de quand elles baignent !<br /> Sinon, je doute que tu connaisses l'absence de sourire... heureusement temporaire... déjà que mon sourire... mais alors, avec un trou d'air... c'est le néant !
Répondre
P
<br /> Moi je t'aime avec ou sans les dents ! Et si, ça m'est arrivé d'avoir le dentier percé...<br /> <br /> <br />
D
COUP BAS !!! Ce n'est ni en rayant le plancher ni en m'amusant avec une alliance chair-métal que j'ai eu la dent... Et toi, attention, tu voudrais quand même pas que j'évoque certaines de tes mésaventures physiques, n'est-ce pas... et bien moi pareil !
Répondre
P
<br /> Oh... tu es fâché pour de vrai ??? J'espère que non, tout de même. Les problèmes de dents, je connais tout à fait par coeur, je t'assure. C'est hyper chiant, mais ça se répare, c'est pas comme si<br /> j'avais touché à l'intime. C'était pour de rire (avec ou sans les dents !)<br /> <br /> <br />
D
Spécial DUDSOU : Paraît que tu t'es cassé une incisive, mon pôv biquet ! Tu vois que les piercings clito, ça n'a pas que des avantages... Désolée...
Répondre
P
Pas d"accord pour les boucles d'oreille géantissimes, tant que ce ne sont pas deux énormes anneaux avec un LOVE en doré à paillette, ça peut etre fun.<br /> Pour le reste je suis d'accord!
Répondre
P
<br /> C'est en effet au modèle que tu décris que je pensais... Et aussi à des filles qui n'ont pas de cou, moralité, les gros machins sont posés en biais sur leurs épaules, et franchement, c'est pas top<br /> !<br /> <br /> <br />
D
Mossieu a très surement une expérience intéressante dont il n'a aucune envie de partager les détails, mais dont il a tiré (oui bon, ça va) la conclusion que ce détour ou ajout ou fantaisie, valait le coup... les coups, même d'ailleurs !
Répondre
P
<br /> Tu dis tout, tu dis rien, Dudsou, fais nous partager ton expérience virile, on est très demandeuses, nous les fâmmes. Que tu aies tiré, certes, mais encore ?<br /> <br /> <br />