20 balais !

Publié le par CHOU

Devant le déferlement de cérémonies sur 89, année sans les briques, je me demande ce que je faisais à l'époque.

J'avais un âge christique, 33 ans, je venais de pondre mon dernier nain. Lili, un bonheur de bébé tout rigolard tout tendre, et je manageais ma vie de mère d'oeuf (de 3 oeufs) avec brio et Monex.

J'avais des mollets d'acier, puisqu'habitant au 4ème sans lift et devant porter enfants, poussette et courses quotidiennement.

Je commençais à me dire que je ne pourrais pas continuer à travailler full time avec tant de progéniture si je comptais les élever un tant soit peu et je cherchais un nouveau job, que j'ai trouvé l'année d'après : voix off.

La chute du mur me rappelais évidemment mon séjour en RDA pendant les années 70 et mon aventure tragicomique avec Dédé La Glue.

J'étais, il faut bien le dire, parfaitement heureuse. Crevée, mais heureuse. C'est sans doute un cliché à 3 balles, mais je suis persuadée que lorsqu'on est entouré(e) d'amour, la vie est belle - faites entrer les Bisounours !

La merveille, c'est que 20 ans plus tard, la vague rose est revenue. Pas tout à fait la même, mais inattendue et somptueuse.

Et vous les gens, il se passait quoi pour vous en 89 ?

Et on écoutait ça, entre autres, à la maison.




Publié dans Hier encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> un grand moment de joie et d'émotion dans une vie qui commençait à se fissurer !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Comme le mur...<br /> <br /> <br />
M
<br /> Je me suis fait larguée par un allemand.....de l'ouest.<br /> Et tant mieux.<br /> Je serais devenue femme de médecin, j'habiterai Nürnberg et je m'emmerderai ferme. Le Joachim, en dehors de l'hopital n'avait d'yeux que pour son ordinateur. Un truc que je ne comprenais pas<br /> à  l'époque.......<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Euh, je te connais peu, mais je crois que sur ce coup-là tu a bien fait, Mme Mengele ! <br /> <br /> <br />
C
<br /> En 89, je vivais en amour avec Bill depuis dix ans et nous avions quitté Metz pour la Réunion depuis un an. Je n'avais pas retrouvé de boulot sur l'île, j'avais du mal à l'accepter au départ mais<br /> je commençais à m'y résoudre. Mes lardons avaient 3 et 4 ans et je récupérais des deux années précédentes où je bossais comme une malade, avec eux petits dans une course perpétuelle.<br /> Dadabou, ma meilleure amie, venait de nous rejoindre pour quelques semaines de vacances et c'était notre première visite. Avec elle, première descente dans le cirque de Mafate, au volcan, à Grand<br /> Bassin ! C'était super de se retrouver parce que mine de rien, tout quitter et partir à 10000 km de familles et amis, c'est pas si facile que ça ! Il faut un moment pour se faire des nouveaux amis,<br /> pour créer des liens.<br /> De l'Est tous les deux, germanophones tous les deux, la chute de ce mur nous parlait tellement ! De plus Bill était allé à Berlin Est quand il était ado donc il avait vu en "vrai" comment était la<br /> vie là-bas. Je me souviens qu'il me racontait les lumières de l'Ouest que les gens de l'Est pouvaient voir dans leur nuit. De plus il était historien et connaissait parfaitement cette période. Nous<br /> étions vraiment heureux de vivre ce moment ! Nous étions heureux aussi tout simplement.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> On était un peu dans la même situasse, alors... ou presque !<br /> <br /> <br />
S
<br /> Je cassais le mur avec le petit Nicolas .... amoins que ce ne soit 8 jours plus tard ... je ne sais plus .... demandez au service presse .<br /> Et après on dit au gamins : c'est pas bien de mentir !!<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Sophie qui chausse du 33 (ça doit pas être fastoche pour s'acheter des stilletos), nous exigeons une date précise, car bien évidemment l'évènement woody wood peckerien aura une incidence hénaurme<br /> sur l'histoire en général et notre situation de mouise actuelle en particulier....<br /> <br /> <br />
D
<br /> Pfff, j'aime pas quand t'es féroce et/ou méchante, et que tu t'excuses et/ou le précises après... c'est pas toi... et c'est plus drôle... on commence à se connaître pour se piquer, non ?<br /> <br /> Allez, retourne à tes bisounours !!!<br /> <br /> (ça, j'adore rien qu'à imaginer la tête de ton chignon en le lisant...)<br />  <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Mon chignon t'emmerde et il s'excuse même pas ! <br /> <br /> <br />