L'allumeur de salle obscure

Publié le par PRISE DE CHOU

affiche.jpg
Je suis allée lundi au cinéma avec ma cousine Germaine préférée.
Nous avons vu un bien beau film, ma foi : « Les Femmes de l’Ombre ».
C’est parlant et en couleur.
Et puis surtout, c’est très propre. Il devait y avoir sur le tournage un assistant spécial Nénette-Peau de Chamois, c’est pas possible autrement. Ca rutile de partout, les voitures, les boutons de guêtres, les baignoires à torture… On dirait du neuf.
Et puis il y en a pour tout le monde. Quelques bouts de nibards et 3 poils de chatte pour les Messieurs, toujours un peu coquins. Le prestige de l’uniforme (impecs et bien repassés, les uniformes) et les souffrances du héros inflexible pour les Dames, toujours indécrottables romantiques.
Cette œuvre est dédiée aux résistantes du SOE qui ont risqué et souvent sacrifié leur vie lors de missions insensées, pour venir à bout du nazisme.
Je ne comprends pas pourquoi les survivantes de ce combat boudent l’hommage et protestent vertement. Peut-être parce qu’on les dépeint comme une bande de demi-putes engagées de force, sous la menace. Je les trouve bien chiffon, ces vieilles héroïnes. Au moins on parle d’elles, c’est ça qui compte !
J’attends avec impatience les futures productions américaines du même type : « Paris Hilton saute sur l’Irak », ou « Alerte à Guantanamo » avec Pamela Anderson. Ca va avoir de la gueule !
pamela.jpg
Je suis donc assise aux côtés de Germaine, dans le noir, l’œil écarquillé. Les French Poules vont être parachutées sur la Normandie, et la météo oscille entre « avis de grand frais » et « grosse tempête à sa mémère ».
Quand soudain, une voix forte et grasseyante explose, couvrant le tumulte des éléments déchaînés.
-         T’as pas un cachou, Maman ?
Damned, un allumeur de salle obscure !
Tout le public se bidonne, ça déstresse avant le saut en parachute…
Il est juste derrière moi, Papy Cachou. J’ai donc en exclusivité les sons de succion et les grognements satisfaits que lui procure l’invention de Monsieur Lajaunie, pharmacien (18, avenue Larrieu-Thibaud à Toulouse).
cachou.jpg
Papy Cachou, c’est mon bonheur du jour. Il va émailler la projection de remarques et d’interjections incongrues, proférées d’une voix de stentor éraillé.
On arrache un ongle à une French Poule. Elle craque immédiatement et déballe tout.
-         Ah ben elle est bien celle-là ! Tu parles d’une lopette ! Elle a du sang de navet !
La même Poule, sachant qu’elle ne résistera pas à un nouvel interrogatoire, décide de se supprimer. Gros plan sur sa main et sur la capsule de cyanure.
-         Et ben alors, tu vas l’avaler ta pilule ! Qu’est-ce que t’attends ?
Sophie Marceau, Chef Poule, dessoude l’Oberstrumbahnführer Machin. Elle lui colle une balle dans le buffet et reste là, figée, le bras tendu, l’arme pointée.
-         Colle lui-z-en une autre entre les deux yeux, c’est plus sûr !
Sophie s’exécute.
-         Ben voilà ! Comme ça t’es tranquille !
Dernières minutes du film. Seule a survécu Chef Poule, Louise.
-         Mais je comprends pas, Maman, c’est qui au juste, cette Louise ?
Etrangement, personne dans la salle ne lui a fait la moindre réflexion. Aucun « Chut ! », nul « La ferme ! »… Juste un éclat de rire collectif à chaque intervention.
Pourquoi ?
Je ne voudrais pas m’avancer, mais je crois que « Les Femmes de l’Ombre », ça ne vaut pas un pet de lapin.
lapin.jpg
M’enfin, je dis ça, je dis rien, chacun son truc. Des goûts et des couleurs. Tant va la cruche au ciné qu’à la fin elle se lasse…
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Oui, vraiment ras le bol.... mais avant le 1er mai, il y a le 29 mars,on va rigoler....Pas de toi bien sur mais de tes copains de la télé....
Répondre
C
Mais un pet de lapin géant comme celui que porte le monsieur sur ta photo, ça doit être quelque chose.... bon je ne dis rien sur papy Cachou, car souvent j'ai tendance aussi à me croire sur mon canapé ( pas pour les flatulences, mais pour les commentaires)et mon papy à moi, me fait taire.Hihi, faudrait pas que j'aille au ciné avec Saminou.....
Répondre
P
<br /> T'as vu un peu la bêêêête ! Un civet avec ce truc, et tu as à becter pendant une semaine !<br /> Vivement le 1er mai qu'on prenne l'air ensemble... Je commence à en avoir ras le bol de cet hiver qui n'en finit pas.<br /> Bises<br /> <br /> <br />
D
T'as raison... En règle générale, je ne supporte pas non plus, mais Papy Cachou était irrésistible. C'est comme s'il était chez lui, assis tranquillou dans son canapé, les nougats dans ses charentaises, avec Mamy qui tricote à ses côtés. Il était tellement à l'aise que j'ai eu peur un instant qu'il ne nous gratifie que quelque flatulence de bien-être !
Répondre
S
Purée, rien de penser à quelqu'un qui parle pendant un film au ciné ça me rend dingue même si le film est nul, ARGH JE DETESTE CA!!<br /> SILENCE DANS LA SALLE MERDE
Répondre