DARKY & HOCHE - petit projet de court métrage

Publié le par PRISE DE CHOU

darty.jpgExtérieur jour – Entrée d’immeuble – Caméra fixe
 
 
Une camionnette déglinguée avec une affichette jaune, rouge et bleue « DARKY » arrive en cahotant… sort du champ…. Recule et s’arrête finalement avec un gros boum suspect.
Hoche conduit, la casquette en arrière.
 
Darky râle :
Embraye… mais embraye…
C’était là… t’as dépassé…
Recule… mais recule…
Mais tu l’as eu où ton permis ? Je voudrais pas être désobligeant, mais tu conduis comme une bouse !
 
Ils sortent de la camionnette.
Darky ouvre le hayon arrière. Dans le coffre, un énorme colis.
 
Darky
Le papelard !
 
Hoche, les bras ballants, l’air un rien niaiseux, le regarde sans comprendre.
 
Darky
T’as des fuites dans les combles, ou quoi ? Le papelard ! Le bon de livraison ! On est livreurs, on livre, faut le bon de livraison… pour avoir le blaze du client, l’étage et tout le toutim… tu piges ?
 
Hoche, gêné, éructe quelques borborygmes…
 
Darky
Articule, beau gosse, parce que là, j’ai les feuilles qui pagaient !
 
Hoche bafouillant
Oublié le bon… sur le bureau !
 
Darky
Tu sais que je t’aime, toi ! On a UNE livraison cette semaine, et faut que t’oublie la paperasse ! Ma parole, t’as un bulot dans la soupente. Encore heureux que je me souvienne de l’adresse.
  concierge.jpg
Ils entrent dans l’immeuble, Darky devant, Hoche derrière, portant péniblement le colis.
Ils frappent à la loge.
 
Bignole passe la tête par la porte de la loge
C’est pourquoi ?
 
Darky, charmeur
Chère Madame, DARKY LIVRAISONS à votre service
Il lui glisse une carte de visite graisseuse
Voilà, mon assistant a malencontreusement égaré le document où qu’étaient indiqués le nom et l’étage du propriétaire de ce magnifique four à micro-ondes. On souhaiterait donc confier cet article à vos soins vigilants et visiter les étages pour qu’on retrouve notre client…
 
Bignole
Des raves ! Ma loge, elle est petite, c’est pas la caserne d’Ali Baba… alors vous pouvez monter, mais vous emportez votre four à merde !
 
Hoche
C’est pas un four à m…
 
Bignole lui claque la porte de la loge au nez.
 
Darky
On peut dire que tu sais causer aux femmes, toi. T’as vu comment t’as agacé Miss Monde ! Bon, on y va, toi tu portes, moi je fais les relations publiques.
 
Ils montent l’escalier, Darky paradant devant, Hoche derrière, écrasé par le poids du micro-onde.
(accéléré )
  colette.jpg
1er étage
Darky sonne. Sœur Colette ouvre, elle a un filet à papillons à la main
 
Darky, un peu surpris
Bonjour ma sœur, c’est Darky.
 
Colette
Enchantée, Sœur Colette… Mais là, mes frères, ça va pas être possible, je suis déjà en main. Si vous pouviez repasser dans un petit quart d’heure !

 
Darky, dérouté.
Et… au niveau du four ?
 
Colette
Généralement, je fais pas les spécialités, mais avec un petit supplément, je dis pas, faut voir. Pis vous êtes deux… Ca va vous coûter bonbon !
 
Bzzz arrive, déguisé en abeille, bourdonnant.
Bzzz… Tu viens ou tu viens pas, Coco, ma petite reine… Bzzz
 
Colette
J’arrive, mon biquet. Bon, faut m’excuser, les petits gars, mais j’ai de l’ouvrage.
 Repassez à l’occasion.
 
 Bzzzl’entraîne violemment et claque la porte en disant :
C’est ça, envolez-vous, vilains frelons, chacun son tour. Miel !
 
Les 2 reprennent leur ascension (accéléré )
  corde.jpg
2ème étage
 
Darky sonne, Témestat ouvre, une corde autour du cou, tout mouillé, un pistolet à la main.
 
Darky
Bonjour Monsieur, Darky Livraisons… Vous avez commandé un four ?
 
Témestat
Non, mais ça peut m’intéresser. C’est quelle taille ?
 
Darky
Ben c’est un four normal, genre pour un poulet, pas un troupeau de gnous !
 
Témestat
Alors ça va pas aller… parce que j’ai un fort tour de tête.
 
Il referme la porte.
On entend un coup de feu et un râle d’agonie style Aaaargghhh…
  images-copie-2.jpg
3ème étage
Sur la porte, un écriteau « ATTENTION, THIOF MECHANT »
Darky, vaguement inquiet, sonne.
Black Navigator ouvre la porte. Il a sous le bras un énorme poisson.
 
Darky
Bonjour… Darky.
 
Black Navigator, ulcéré
C’est moi que t’appelles Darky, face de bidet ?
Fais gaffe ! Kiki est tout foufou aujourd’hui, il va te massacrer si tu l’énerves.
Il semble se débattre avec le poisson qui frétille sous son bras.
C’est un pur, Kiki, il a été élevé sous la mer… Ah… je peux plus le maîtriser…. Kiki, Kiki, au pied !
Il balance son poisson par la queue et gifle férocement Darky avec, à plusieurs reprises …
Les 2 livreurs s’échappent dans l’escalier.
 carmen.jpg
4ème étage
Darky un mouchoir ensanglanté sur le nez, sonne, puis, prudent, fait passer Hoche devant.
Escamillo, très hispanique, voire en toréador, ouvre
 
Hoche bafouille
Bonjour… c’est les ondes Darky pour livrer le bon pas pensé bureau… un four ?
 
Escamillo, instantanément charmé
Mais qu’il est trognon
Apercevant Darky
Mais qu’ils SONT trognons ! Carmen, viens voir, c’est l’amour qui frappe à notre porte.
 
Carmen, avec mantille et éventail, arrive (fond sonore : claquements de talons flamenco, foule d’arène en délire…). Elle chante : L’amour est un oiseau rebelle….
 
Escamillo la regarde, attentif et émerveillé, se joint au chant.
Darky et Hoche, affolés, s’enfuient vers l’étage supérieur.
 
Escamillo
Bon, tu peux la fermer, maintenant, ils sont partis.
 
Carmen, arrachant sa perruque
T’es sûr que c’était les huissiers ? Merde alors, qu’est-ce qui faut pas faire pour être peinards !
 
Générique
Sur un plan de l’escalier avec bruits de pas qui montent, sonneries, vociférations et bruits de contusions divers.
FIN
 
escalier.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'adore... et j'ai un petit faible pour le bulot dans la sous-pente !
Répondre
P
<br /> C'est ton côté "atlantique" sans doute !<br /> <br /> <br />
A
Bienvenue dans la communeauté "Les mots dans tous leurs états" !
Répondre